Prince Harry : ses propos CHOCS sur sa famille créent le scandale, “Il insulte son père, son frère et le palais”

Depuis deux ans, les relations entre le prince Harry et sa famille ne sont pas au beau fixe. Cet énième entretien accordé une chaine de télévision américaine creuse un peu plus le fossé entre lui et les Britanniques. On fait le point !

© ABACA

Quelle mouche a piqué le prince Harry ? Juste après ses retrouvailles avec sa grand-mère Elizabeth II, il recommence à dézinguer sa famille.

Le Prince Harry atomise tout le monde !

Le prince Harry est imprévisible. Sa venue surprise en Angleterre a fait la une de la presse internationale. S’il voulait rester discret, c’était raté ! En tout cas, la reine Elizabeth II semble contente d’avoir pu serrer dans ses bras son cher petit-fils. Elle ne l’avait pas vu depuis l’enterrement du prince Philip, il y a déjà un an ! Accompagné par son épouse Meghan Markle, le couple a un emploi du temps de ministre.

Cette interview du prince Harry est impossible à digérer

Après Buckingham Palace, direction La Haye. En étant l’un des créateurs des Invictus Games, le cadet du prince Charles demeure un soutien de taille pour les militaires blessés. À cette occasion, il accepte de donner son ressenti à notre consœur américaine Hoda Kotb. Cette dernière va saisir la perche et lui poser toutes sortes de questions, même les plus *ntimes. Comment le prince Harry va-t-il réagir ? Va-t-il être sincère ou tenter de se dédouaner ? La réponse, Objeko vous le prodigue tout de suite !

Des retrouvailles pas comme les autres

Le prince Harry a des étoiles dans les yeux quand il parle de sa grand-mère. Sachant pertinemment qu’elle a eu la Covid et que cette épreuve l’a diminué physiquement, il tente de se persuader qu’elle est « en pleine forme« . Privée de cérémonies officielles ou de balades avec ses chiens ou en cheval, on murmure qu’un fauteuil roulant a désormais remplacé sa canne. Une chose est sûre. Il a fait en sorte de « rattraper le temps perdu avec elle. »

Jamais sans Meghan !

À cause de son non-respect récurrent du protocole, son épouse Meghan Markle n’était pas forcément la bienvenue. Qu’à cela ne tienne, le joyeux trio déguste une tasse de thé ensemble. Entre eux, malgré son départ précipité, il y a toujours eu de l’affection. « Elle a toujours eu un bon sens de l’humour envers moi. Nous avons toujours eu une très bonne relation. » Très vite, le prince Harry définit ce lien à sa façon… Et cela même si ça doit piquer au vif certains proches de la souveraine Elizabeth II. « Elle peut me parler de choses » qu’elle s’interdit avec d’autres. À qui fait-il allusion ? Il ne dira pas mais le mal est fait !

Rendez-vous en juin ?

Dans quelques mois, la reine fêtera ses soixante-dix ans au pouvoir. Baptisée jubilé de platine, une énorme célébration est organisée en son honneur. L’idéal serait que le prince Harry fasse le déplacement. Or, il hésite encore à mettre sa famille en danger. « Il y a beaucoup de choses qui se passent, avec les problèmes de sécurité et tout le reste. » Conscient qu’Elizabeth II n’a jamais pu serrer son arrière-petite-fille dans ses bras, il garantit qu’il fera en sorte de réaliser ce rêve. Cher ami d‘Objeko, n’oubliez pas qu’elle porte son nom !

Prince Harry, fâché à vie avec sa famille ?

L’heure est venue d’aborder le reste des membres de la famille royale. Sentant qu’il est pris au piège, le prince Harry s’en sort avec une pirouette. « Pour l’instant, je me concentre sur les gens ici et sur ces familles. Je m’engage à 120% envers eux, pour qu’ils vivent l’expérience de leur vie. » Une fois que ça sera terminé, il sait que ces deux enfants l’attendent au tournant.

Et contrairement à ce que les mauvaises langues disaient, le prince Harry s’est bien adapté au pays de l’oncle Sam. Beaucoup plus qu’à toutes ces  règles épuisantes des Windsor. « Pour l’instant, mon foyer, ce sont les États-Unis. Nous avons été accueillis à bras ouverts par la merveilleuse communauté de Santa Barbara ».

Et maintenant ?

En abordant les difficultés de Meghan Markle à comprendre les us et les coutumes de la famille royale, le prince Harry balaie les critiques d’un revers de la main. « C’était la vie pour laquelle elle avait signé, et nous étions engagés en tant que couple à servir le pays pour toujours. » En évoquant le conflit qui les oppose avec Londres, il justifie ainsi son déménagement. « Nous avons maintenant déplacé cette vie de ‘service’ aux États-Unis. » Motivé, le duo affronte les barrières une par une. « C’est un peu plus compliqué » que prévu, mais il y arrivera forcément !