Prix de l’essence : ce supermarché annonce une super baisse du gasoil à partir de lundi !

Le prix de l’essence va grandement chuter dans les prochains jours

© Capture Facebook

Le prix de l’essence atteint des sommets historiques. Cependant, il se pourrait bien que celui-ci retrouve un prix abordable très bientôt ! L’équipe Objeko vous dévoile tout dans cet article.

Prix de l’essence : après la flambée des prix, une lueur d’espoir

Le prix de l’essence a énormément augmenté au cours des dernières semaines. De ce fait, les français se précipitent en masse à la pompe. En effet, ils ont peur que celui-ci ne continue de grimper. Certaines stations essences ont encore du stock acheté avant l’énorme hausse des prix, mais ceux-ci sont bientôt finis. Pourtant, d’après Michel-Edouard Leclerc, patron des centres E.Leclerc, il est inutile de se précipiter et de céder à la panique. Le grand patron s’est exprimé au micro de BFMTV le 9 mars dernier : “ D’ici la fin de la semaine les [prix des] stocks doivent rebaisser. D’abord parce que les cours du brut s’effondrent là et ensuite parce qu’il a pris une grosse décote aussi parce que l’euro monte face au dollar. Je pense qu’on aura à partir de vendredi une baisse de 14-15 centimes au litre.”.

Si la flambée des prix du baril est sur le point de prendre fin selon les experts, c’est grâce à la décision de l’Union Européenne de ne pas acter d’embargo sur le pétrole Russe. De plus, le précieux or noir est aussi soumis aux lois du marché, et á ses dérives. Michel-Edouard Leclerc continue : “Je trouve qu’il n’y a pas de rationalité sur ce marché. Il y a du stock, il n’y a pas moins de pétrole aujourd’hui, même les Russes vendent encore du gasoil. Il n’y avait pas de raison objective que ça flambe, les marchés spéculent. Ce qu’on pouvait faire c’était de vendre à prix coûtant mais on s’est pris en une semaine 20 centimes de hausse. Le prix moyen doit être entre 2,15 et 2,22 euros le litre.

Les marchés financiers rassurés par les décisions de l’Europe, la flambée du prix de l’essence devrait donc s’essouffler rapidement. 

Une baisse encore plus significative dès lundi

Nous ne sommes pas au bout des bonnes surprises ! Toujours d’après Michel-Édouard Leclerc, le prix de l’essence devrait de nouveau chuter dès lundi prochain. Il raconte à nos confrères de BFMTV : “Le marché se retourne. Le marché du pétrole brut reperd depuis deux jours. L’euro remonte par rapport au dollar.” Le gasoil devrait perdre 35 centimes par litre, une coquette somme qui va faire de belles économies aux automobilistes. Pour ce qui est du prix de l’essence sans plomb, elle devrait baisser de 5 à 10 centimes par litre dès lundi. Objeko vous conseille donc d’attendre la semaine prochaine avant de faire le plein !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joe Grimpdeoliv (@tomatecerise67)

Les autres supermarchés lancent des opérations spéciales

Leclerc n’est pas la seule enseigne de grande distribution à s’intéresser au prix de l’essence qui flambe. D’autres supermarchés prennent des mesures afin d’être compétitifs. C’est notamment le cas des supermarchés Géant Casino, qui proposent ce vendredi et samedi le carburant à 1 € le litre. Attention toutefois, il ne s’agit pas véritablement de payer son carburant moins cher. La différence vous est donnée en bons d’achat à dépenser en magasin. Si vous êtes un fidèle client de l’enseigne, c’est une affaire à ne pas manquer !

Prix de l’essence : la guerre en Ukraine affole les marchés

Le prix de l’essence en station service a dépassé les 2 € le litre, du jamais vu. À l’époque des gilets jaunes, celui-ci atteignait à peine 1,40 €.  Cette flambée des prix inquiète énormément les personnes dépendantes de leurs véhicules. Bien entendu, ce prix exorbitant n’est pas arrivé par hasard. Il est intimement lié au théâtre de guerre se déroulant en ce moment même en Ukraine. Le 24 février dernier, Vladimir Poutine a choqué la communauté internationale en ordonnant l’invasion de son pays frontalier. La guerre fait toujours rage en ce moment même, et les forces ukrainiennes opposent une résistance incroyable à la machine de guerre Russe. 

De nombreux pays du monde libre, qu’ils fassent partie de l’OTAN ou non, ont gravement sanctionné la Russie. Le but est de faire sombrer le pays économiquement pour forcer les troupes à se retirer d’Ukraine. Parmi ses mesures, de nombreux pays ont décidé d’arrêter d’acheter du pétrole provenant de Russie. Or, il s’agit là d’un des importateurs principaux de matières premières en Europe, et notamment en France. De ce fait, le cours du baril de pétrole brut a dépassé les 130 $. Le prix de l’essence et du gasoil a ainsi flambé, atteignant les sommes faramineuses que l’on connaît désormais. Il ne nous reste plus qu’à espérer que tout revienne à la normale rapidement !