Punaises de lit : voici comment les reconnaître, s’en protéger et les éliminer !

Bien plus graves que les moustiques, les punaises de lit hantent les propriétaires et les locataires. En effet, capables du pire, bien malin celui qui pourra se vanter de ne jamais en avoir croisées. Objeko vous dit tout !

© AFP – Roger Eritja / Biosphoto-Punaises de lit : voici comment les reconnaître, s’en protéger et les éliminer !

Peu importe la taille de l’appartement, les punaises de lit font malheureusement leur grand retour. On vous dit tout sur elles !

Les punaises de lit comme vous ne les avez jamais lues !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CleanXtreme (@cleanxtreme77)

5 millimètres suffisent à susciter la panique. À mi-chemin entre le brun et le rouge, leur forme à la fois ronde et plate titille la curiosité. Selon les spécialistes, on pourrait les confondre avec des bébés tiques ou des minuscules cafards. Comble de l’horreur, une fois éclos, les punaises de lit ressemblent à d’immondes larves blanches et jaunes. Afin de les identifier, les experts se fient à la trompe. Celle qu’on surnomme proboscis s’allonge en vue de récupérer l’hémoglobine de leurs victimes. En moins de dix minutes, le mal est fait. Face à de telles révélations, l’équipe d’Objeko se pose une question. Comment cet infime c*rps peut-il pomper autant de sang en un temps record ?

Où et comment les identifier ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 123 nuisibles (@123nuisibles)

Avant d’acquérir un bien immobilier, prenez le temps de vous renseigner auprès de l’ancienne propriétaire des lieux. Si vous constatez des dommages collatéraux sur les murs, c’est mauvais signe. Repérées dans les chambres, non loin du rendez-vous d’avec Morphée, les punaises de lit sortent incognito la nuit. Pendant la journée, elles se multiplient en masse. Comparés aux vampires, ces insectes sont devenus la bête noire des investisseurs. D’ailleurs, sur le matelas, entre la couette et le drap, d’horribles taches foncées attestent de leur présence.

Les punaises de lit, c’est tabou…

Une fois revenu de vacances, on devrait avoir ce réflexe. Le lavage des vêtements est primordial pour se débarrasser des punaises de lit. De l’eau chaude ainsi qu’un sèche-linge remplissent leur mission haut la main. De surcroit, ceux qui sont à l’affût de bonnes affaires devraient apprendre à se méfier de leurs trouvailles. Par exemple, ce matelas acheté sur un site d’enchères est-il vraiment fiable ? En tentant d’éradiquer la présence de ces maudites bestioles, vous prenez un risque. Celui de ne pas savoir gérer les produits toxiques vendus en supermarché. Chez Objeko, on vous rappelle que des entreprises dédiées à l’extermination vous tendent les bras. À l’aide d’outils adaptés et de pesticides agréés, nul doute qu’il parviendra à trouver un antidote.

… On en viendra tous à bout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marion (@marion_eide62)

Dans les laboratoires, on tire la sonnette d’alarme. Après deux ans de pandémie, avouez que ça serait dommage d’attraper la maladie de Chagas à cause d’un manque de vigilance ou d’économies de bout de chandelle. D’autre part, Objeko vous conseille de mémoriser votre groupe sanguin. Sait-on jamais, peut-être vous ou qu’un don serait nécessaire pour l’un de vos proches ?  Quant aux piqûres des punaises de lit, elles démangent presque autant que celles de leurs copains les moustiques tigres. Fort heureusement, ces disgracieuses taches rouges finissent par disparaître en une semaine. Courage ! Nous vous raconterons la suite dans notre prochain numéro !