Radars : voici la marge d’erreur tolérée lorsque vous vous faites flasher

Le radar est un dispositif mis en place il y a quelques années afin de sanctionner les automobilistes imprudents. Cependant, il existe une marge d'erreur qui peut tout changer !

©L’Argus

Le radar est un dispositif qui a été mis en place il y a plusieurs années. Ce dernier permet de sanctionner les automobilistes qui dépassent les limitations de vitesse sur certaines routes. Mais il faut savoir que comme tout outil informatique, il est sujet à des marges d’erreurs ! Ainsi, nous allons voir ensemble la marge d’erreur d’un radar dans cet article. 

L’utilité du radar sur nos routes 

C’est un dispositif qui a été mis en place afin de pouvoir sanctionner les personnes qui roulent un peu trop vite. 

Il faut savoir que le nombre d’accidents de la route ne cesse de fluctuer entre chaque année. Une statistique qui bouge beaucoup et qui peut grandement impacter la vie des personnes atteintes. 

https://www.leparisien.fr/resizer/OzRqCAeMCLE3SO1ghEP_dHWrUgo=/932x582/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/76M2Z5QB65FELJPBDI74O7PXHM.jpg

Vous n’êtes pas sans savoir que les routes de France et la plupart des routes du monde entier sont soumises à des limitations de vitesse. Une méthode mise en place qui permet à tout le monde de pouvoir rouler à une vitesse constante et surtout, une vitesse qui permet de sauver des vies. 

Les radars sont donc utilisés pour pouvoir sanctionner les personnes qui ne respectent pas ces vitesses. Ces dernières sont ainsi sujettes à de nombreuses controverses, étant parfois responsables d’accidents en tout genre. 

Mais le radar peut parfois être mis en tort, pour cause de marge d’erreur. Dans cet article, nous allons voir la marge d’erreur de ces derniers !

La marge d’erreur d’un radar !

Le radar est un outil informatique qui a été mis en place il y a plusieurs années. Faisant désormais partie de notre paysage urbain et rural, nous sommes habitués à en voir lorsque nous prenons la route. 

Mais comme tout outil informatique, ce dernier peut parfois connaître des soucis techniques. On a notamment pu voir des radars flasher des automobilistes sans aucune raison, augmentant ainsi grandement le nombre d’amendes. 

Radar tronçon : malgré 35 excès de vitesse, une jeune conductrice dispensée de peine - Capital.fr

Mais parfois, il existe une marge d’erreur concernant un radar. Permettant de sauver des automobilistes d’une certaine amende et contravention, ou permettant de sanctionner des automobilistes sans raison apparente, certains ne fonctionnent pas correctement. 

D’une manière générale, les radars ne flashent pas dès le premier km/h au-dessus de la limite. Les marges d’erreur permettent d’éviter en manière générale, d’éviter de flasher des automobilistes sans raison apparente. 

Il existe différents types de radars, qui permettent de flasher au-dessous ou en dessous de la barre des 100 km/h. 

Ainsi, sachez que pour les radars fixes qui flashent sous les 100 km/h, il existe une marge d’erreur de 5 km/h. 

En clair, si vous roulez à 75 km/h, et que le radar contrôle les excès de vitesse sur une route limitée à 70 km/h, vous ne serez pas verbalisé.

Concernant les radars embarqués, la marge d’erreur est plus importante. Autrement dit, en dessous de 100 km/h, la marge d’erreur sera de 10 km/h. Si vous roulez à 90 au lieu de 80, le radar ne vous verbalisera pas. 

Les avantages de ces dispositifs !

Il existe bien évidemment différents styles de radars qui permettent de mieux piéger les automobilistes qui sont en infraction. 

Ainsi, bien que les radars fixes peuvent appliquer une certaine marge d’erreur, il est possible de faire de même avec d’autres radars. 

La marge d’erreur permet également d’éviter des contraventions envers les automobilistes qui ne sont pas en infraction. 

Radar fou de Toulon: on vous explique pourquoi la préfecture va porter plainte - Var-Matin

Mais parfois, cela sauve de nombreux automobilistes. Ainsi, certains se font flasher en grand excès de vitesse, et sont sauvés grâce à la marge d’erreur qui est appliquée. 

Que cela soit envers le radar fixe, ou le radar embarqué, il arrive sur certaines échappent de peu au retrait du précieux sésame. 

Cependant, l’un de ses radars est bien plus piégeur qu’un autre. En effet, le radar fixe ne va pas bouger, permettant aux automobilistes de connaître sa position sur plusieurs années. 


Ce dernier est également plus souvent sujet aux dégradations, tandis que ce dernier embarqué est bien plus piégeur. Ainsi, il se situe dans un véhicule, qui sillonne les routes de sa région. 

Autrement dit, les automobilistes passent à côté de ce véhicule sans savoir que ce dernier dispose d’un radar. Et la marge d’erreur appliquée de 10 km/h permet également d’éviter certains retraits de permis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @mamypoule