Rappel massif : ces produits vendus par plusieurs enseignes ne doivent pas être consommés !

Quand on dirige une grande enseigne alimentaire, ce n'est pas évident de gérer des erreurs de fabrication. Et ce n'est pas ce rappel qui pourra apaiser la situation. L'équipe d'Objeko vous raconte les tenants et les aboutissants de cet épineux dossier !

© comment economiser

On pensait que les usines avaient revu leurs copies. Hélas, à cause de ce rappel, le constat est sans appel. Nous n’en sommes qu’au début !

Ce énième rappel foudroie la grande distribution !

Depuis deux ans, la santé est au centre des préoccupations des Français. En effet, à cause de la Covid-19, nous avons dû changer nos habitudes. Port du masque, respect des gestes barrières, compliqué d’être serein dans un tel contexte. Alors que l’on pensait que le vaccin nous aiderait à faire face, il semblerait qu’on doive apprendre à jongler avec les variants et le calendrier des doses de rappel. Qu’à cela ne tienne, diront certains, du moment qu’il n’y a plus de confinement.

Pour affronter ces quelques mois privés de nos proches et de loisirs, nous avons revu notre copie en matière d’alimentation. Si le fait-maison était souvent à l’honneur, la solution des surgelés était également d’actualité. Hélas, le rappel massif des pizzas Buitoni défraie la chronique. Personne, et surtout pas les amateurs de recettes italiennes, n’aurait cru qu’un tel scandale était possible ! Vu l’état de l’usine de fabrication, on commence peu à peu à tout remettre en question. Et si cette histoire n’était que l’arbre qui cachait la forêt ? Dans cet article, Objeko vous relatait le témoignage d’une maman. Invitée à TPMP, elle sait que rien ne serait plus comme avant pour sa princesse !

Bec salé ou sucré, ouvrez l’œil !

Grâce aux réseaux sociaux, on a accès en priorité à une foule d’information concernant nos produits préférés. À Pâques, les petits et les grands gourmands ont hâte de déguster les œufs en chocolat, et notamment ceux de la marque Kinder. Hélas, le compte Rappel Conso tire la sonnette d’alarme. En fonction de la date de péremption des lots, les supermarchés retirent de nombreuses références de la vente. Et pour ceux qui en ont acheté, le pire reste à venir. Les hospitalisions se suivent et ne se ressemblent pas. Incapable de justifier la présence de bactéries, le siège fait profil bas. D’ailleurs, fabricant ou client, on ignore qui aura le dernier mot !

Comme un malheur n’arrive jamais seul, les clients constatent que ce genre de rappel, il y en a tous les jours. Même ceux qui structent leur alimentation doivent également prendre en compte les bouteilles à la mer d’Objeko. Il semble bien loin le temps où les marques distributeurs avaient mauvaise presse. Aujourd’hui, tout le monde est concerné. Et ce n’est pas le dernier scoop en date qui devrait réconcilier les Français avec les étalages des supermarchés !

Ce double rappel de pâtisseries sème la panique !

Quand on a une petite faim, on a tendance à se ruer sur des pâtisseries. À l’intérieur de la fiche nutritionnelle, on a toutes les indications nécessaires. Hélas entre les ingrédients, colorants et épaississants, on en perd notre latin. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il faut avoir faire des études en médecine pour arriver à la déchiffrer. Heureusement que les autorités le font pour nous. Ce qu’ils viennent de découvrir laisse songeur. Comment se fait-il que ce rappel soit passé inaperçu jusqu’à présent ?

Si vous avez acheté l’un de ces trois cakes à l’abricot, raisins ou chocolat, ne vous étonnez pas de subir des effets secondaires. D’autant plus si dans votre famille, il y a un terrain allergique. Tout ce que vous avez à faire, c’est de respecter les règles dictées par ce rappel. Distribuée en masse dans les géants de l’industrie, cette référence avait le vent en poupe auprès des becs sucrés. Donc, peu importe l’endroit où vous l’avez acheté, vous devez le ramener au point de départ.

D’une manière générale, cette recette ne donnera pas lieu à une hospitalisation. Par contre, si vous constatez encore son existence dans les rayons, n’hésitez pas à vous plaindre au responsable. Devenu un enjeu sanitaire, ce n’est qu’ensemble que nous pourrons enrayer le phénomène du rappel !