Se faire craquer les doigts est-il dangereux pour les articulations ? La réponse ici

Une question que de nombreuses personnes se sont déjà posée : est-il dangereux de se faire craquer les doigts ? Des experts se sont posé la question et ont donné des éléments de réponse. Cette action, bien qu'agaçante, n'est pas dangereuse. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

©PHOTO F.CA.

Qui n’a jamais eu l’occasion de se faire craquer les doigts ? Et qui n’a jamais entendu dire que cela pouvait être dangereux pour les articulations et entraîner de l’arthrose ? Il est important de distinguer le vrai du faux.

Une bulle située dans les articulations

Pour certaines personnes, le fait d’étendre ses doigts pour les faire craquer est une mauvaise pratique. Mais cette attitude présente-t-il un danger ? Pour répondre à cette question, il faut s’en poser une autre : que se passe-t-il dans nos doigts quand ceux-ci viennent à claquer ?

 

La théorie la plus souvent diffusée est celle de l’explosion d’une bulle à l’intérieur de l’articulation. Quand l’on tire sur un doigt, il y a une hausse du volume articulaire qui entraîne une bulle de gaz qui finit par éclater, et c’est le fameux craquement que l’on entend. Un peu comme un ballon que l’on gonflerait ensuite que l’on étirerait jusqu’à ce qu’il éclate.

La version des scientifiques

Mais une autre version existe. En s’appuyant sur des IRM, des experts ont analysé l’origine du craquement. Ainsi, la tension sur l’articulation entraîne la formation d’une cavité dans le liquide synovial, ce liquide implanté au niveau des articulations. Et après le bruit, la cavité persiste sur les images. Ce qui voudrait dire que le phénomène de craquement articulaire est lié à la création d’une cavité et non pas à son explosion.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @la.petite.drolerie

 

A l’inverse d’une idée très répandue, faire craquer les jointures est inoffensif. Les habitués de ce genre de choses seront rassurés. Certains cas de blessures au niveau des tendons lors d’un craquement vigoureux ont parfois été répertoriés dans les textes scientifiques mais ces cas sont plutôt des exceptions que la règle.

Un médecin californien s’est « autotesté » tout au long de son existence. Durant 60 ans, il s’est souvent fait craquer les doigts de la main gauche. Ensuite à la fin des années 1990, il a comparé ses deux mains par le biais de radiographies. Ainsi, aucune différence n’a été identifiée. Une étude plus complète réalisée en 2011 sur des personnes âgées entre 50 et 89 ans est parvenue à une conclusion identique.

Pour finir, il n’a pas été montré que cette habitude s’accompagne d’une usure articulaire par dégénérescence du cartilage. Ainsi, se faire craquer les doigts, agaçant certainement, mais dangereux, vraiment pas.

Des conseils santé précieux

Tout au long de l’année, Objeko vous propose, à travers de nombreux articles, des conseils pratiques en matière de santé. Le but de toute la rédaction est de vous fournir des conseils pratiques. Il faut dire que la santé constitue une préoccupation majeure des Français. Dans l’hexagone, les patients et patientes peuvent profiter de la sécurité sociale.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Centre Chopin (@centrechopin)

 

Il s’agit d’un système de solidarité qui permet à tout le monde de se soigner à moindres frais. Les plus précaires disposent de la CMU : la couverture maladie universelle, qui permet de ne rien régler chez le médecin. Toutefois, certaines personnes précaires ne parviennent plus à se soigner correctement concernant les lunettes ou les dents. Il existe aussi des structures associatives comme la Croix Rouge qui œuvrent sur ce sujet. Ces dernières années, avec la hausse de la précarité, le recours à des associations est de plus en plus important et cela ne devrait pas s’arranger avec la hausse de l’inflation.

Malheureusement, ces dernières années, le nombre de médecin a diminué. En France, il y a de nombreux déserts médicaux. Les Français et les Françaises qui vivent dans des villages sont obligés de faire de nombreux kilomètres pour trouver un spécialiste. D’ailleurs, le fameux numerus clausus concernant les étudiants en médecine a été assoupli pour permettre de recruter plus de médecins.

 

C’est un sujet qui a beaucoup agité la campagne présidentielle. Les différents candidats ont proposé des solutions pour résoudre ce problème très épineux. Autre sujet complexe à résoudre, celui des retraites. Certains candidats proposaient de repousser l’âge de départ.