Sophie Davant dévoile les raisons pour lesquelles elle n’a pas voulu remplacer William Leymergie à Télématin

Sophie Davant a une place importante dans le monde des animateurs de télévision. D’abord à la météo puis à la tête de ses propres émissions et de son magazine, elle peut être heureuse de son ascension. Cependant, s’il y a un rôle qu’elle n’aurait jamais voulu avoir, c’est celui de William Leymergie ! Elle nous dévoile ses raisons !

Sophie Davant remplaçante de William Leymergie à Télématin ? Jamais !
© Bestimage

Sophie Davant a toujours joué cartes sur table avec ses fans et ses détracteurs. Aujourd’hui, elle revient sur l’expérience Télématin !

Sophie Davant plus catégorique que jamais !

Lorsque la rédaction d’Objeko a découvert ses images, l’émotion l’a envahi. En effet, grâce à la magie de la Toile, nous avons souvent accès aux premières apparitions de nos célébrités préférées. Croyez-nous si vous voulez, mais Sophie Davant figure en dans le top 10 ! Certes, le temps a passé. Or, on dirait que ce dernier n’a aucune emprise sur elle. Solaire, elle présente la météo avec ce sourire si caractéristique qui fait sa légende. Depuis, elle a franchi toutes les étapes avec cette motivation sans failles. On pose mille questions : Comment fait-elle ? Quel est son secret ? A-t-elle encore des rêves ou des regrets ? C’est pourquoi, notre équipe fait le point !

Elle sait ce qu’elle veut … ou pas !

Tout d’abord, ce n’est un secret pour personne. Entre Telematin et Sophie Davant, ça a longtemps été une histoire d’amour. Il faut dire que cette émission est un vrai tremplin, car on y a découvert plusieurs journalistes. Grâce à tout ce qu’ils ont appris, ils volent de leurs propres ailes et tout se passe bien. C’est donc une expérience qui forme les débutants et qui regorge de bonnes surprises ! Ce n’est pas pour rien que les téléspectateurs continuent de la suivre. N’oubliez pas, dans cet article, Objeko vous confiait qu’il y allait avoir du changement à la rentrée. Pour autant, est-ce que notre Sophie Davant aurait accepté un tel challenge ?  “Ça m’aurait tentée. C’est un exercice, je pense, que je saurais faire. Mais je ne suis pas sûre que j’ai *nv*e de me lever aussi tôt en ce moment

Après avoir dit ça à nos confrères de RTL, Sophie Davant nous explique l’emploi du temps de la future équipe de Télématin. “Il faut se lever. C’est une vie terriblement rigoureuse. Et puis ce n’est pas rien, c’est deux heures et demie d’antenne, c’est fatigant” En résumé, il y a trop de contraintes et elle n’est pas sûre d’avoir la motivation nécessaire pour mener ce projet à bien. Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, elle refuse de se donner à moitié…toujours à 100% sinon ce n’est pas la peine ! Limite, elle aurait l’impression de ne pas respecter les téléspectateurs qui l’attendent au tournant. Enfin, concernant les techniciens comme les collaborateurs de cette émission mythique comptent sur l’animateur pour avoir des directives. Elle nous précise qu’ “Il faut porter tout le monde, porter toute une équipe, donner le ton” Autant de choses qui peuvent effrayer même la plus talentueuse journaliste du PAF !

Pas question de critiquer son mentor !

Il y a trois ans, son mentor et ami William Leymergie tirait sa référence. Là encore, après le choc de l’annonce de ce départ forcé, elle estime qu’elle n’avait pas les épaules assez larges pour prendre sa succession. En parlant de la direction, elle précise que les choses étaient claires sans avoir besoin de faire la moindre mise au point “Je ne me suis pas portée candidate, et je pense qu’ils ne m’auraient pas choisie parce que je pense qu’ils avaient env** de renouveler un peu.” Dans un sourire, elle se résume comme l’un des nombreux “vieux souvenirs de cette émission”.

Donc, plus que jamais, “un vent d’air frais” était nécessaire pour l’audimat ne chute pas ! Malgré la venue imminente des deux nouveaux, elle n’hésite pas à rendre hommage à celui qui lui a tout appris. “Je ne suis pas sûre que ça m’aurait plu d’aller sur son terrain directement” Sophie Davant n’a pas à rougir de tout ce qu’elle a accompli en quarante ans de carrière. De la météo, elle a réussi à donner le change pendant plus d’une décennie à l’heure du déjeuner. Juste avant Faustine Bollaert, elle a offert une tribune à ceux qui souffrent en silence dans C’est au programme ou Toute une histoire. Derrière son beau sourire, se cache une hypersensible. Donc elle n’a pas pu s’empêcher de verser quelques larmes en écoutant le témoignage précieux de certains.  Aujourd’hui au contact des passionnés d’objets anciens, sa bonne humeur est communicative. Pourvu que ça dure !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.