Star Academy: Armande Altaï dévoile le salaire colossal qu’elle touchait chaque mois !

Interviewée par le magazine SudInfo, la chanteuse Armande Altaï s'est livrée sur ses années passées dans les équipes de coachs de la Star Academy. Elle révélé son salaire colossal qu’elle touchait à l'époque, mais aussi le motif pour lequel elle avait décidé de quitter l'émission. Objeko vous donne tous les détails.

© Sipa

Star Academy constitue l’une des émissions phares de la télévision française. En 2001, proposait le programme Star Academy. Cette programmation avait pour but de concurrencer Loft Story sur M6 qui faisait un véritable carton à l’époque. La Une avait choisi de parier sur un programme qui mêlait télé-réalité et télé crochet. Le pari s’est révélé gagnant.

Star Academy, le pari gagnant de TF1

A l’époque, l’émission était devenue une référence en Europe. Des chanteurs et chanteuses très célèbres s’y rendaient ! Un carton qui a eu des conséquences sur les enseignants qui officiaient dans la maison de Dammarie-Les-Lys, qui ont vu leur rémunération croitre au fil du temps. Armande Altaï fait partie des personnes concernées. Elle est à l’époque professeure de chant avec un salaire qui a été colossal.

« Au début, mon salaire était d’environ 5.800 euros pour treize semaines, soit plus de 1.800 euros par mois. Ensuite, face au succès énorme de l’émission, ça a grimpé aux environs de 20.000 euros par mois pour les saisons 2, 3 et 8. C’était considérable. », se rappelle-t-elle.

Armande Altaï, les raisons de son départ

Mais alors, pour quelles raisons Armande Altaï a-t-elle décidé d’arrêter l’émission ? C’est assez simple, elle ne s’y sentait plus à sa place. Vraie fan de chant, elle regrettait de voir que l’émission était de plus en plus axée vers la télé-réalité. « La production me mettait la pression pour être moins musical et un peu plus téléréalité. Certains élèves étaient mis en avant et ça m’a usé. J’ai pris du recul jusqu’à ce que je sois de retour lors de la saison 8 comme directrice et là c’était très délicat », indique-t-elle aux journalistes.

 

Ainsi, quand elle a repris la succession d’Alexia Laroche-Joubert, Armande Altaï a vraiment déchanté. Pendant ses cinq ans d’absence, le programme avait changé et ne correspondait plus à sa personnalité. D’ailleurs, elle regrette que la saison 8 n’ait pas eu plus de succès : « Parce qu’il avait des gens géniaux également. Mickels Réa, le vainqueur, était un grand musicien. C’est un chanteur talentueux qui, ne s’est pas imposé par la suite ». Magali Vaé, qui avait remporté la saison 5 et n’a pas confirmé par la suite. Objeko a eu l’occasion de vous en parler en détails.

Armande Altaï, l’enseignante star

Armande Altaï est née en 1944 en Syrie. Avec ses frères et sœurs, elle passe sa jeunesse entre la Syrie, le Liban et la Côte d’Ivoire, avant d’arriver à Marseille en 1949. Fan de peinture, elle rentre aux Beaux-Arts de Marseille. Après un mariage à 19 ans, elle intègre le Conservatoire où elle se forme au chant classique.

Sa carrière de chanteuse décolle grâce à son interprétation de Marie-Madeleine dans la comédie musicale Godspell qu’elle incarne en compagnie de Dave et de Daniel Auteuil entre 1972 et 1977. L’artiste au va jouer dans de nombreux spectacles et édite son premier album, « Atavisme », en 1979, écoulé à plusieurs milliers d’exemplaires. Le deuxième album, « Informulé », paru en 1981, rencontre le succès avec le titre Schizophrenia. En 1982, elle fait une tournée avec Higelin. Elle enchaîne sur un 3e album « Nocturne Flamboyant ».

La chanteuse fait de multiples concerts, et continue de mener d’autres projets. Au cinéma dans Folie Suisse (1985) dont elle fait la musique. Elle joue le rôle de Phèdre au théâtre Dix-Huit durant 2 ans ensuite en tournée, joue dans La Fidélité d’Andrzej Zulawski en 1999. Elle conçoit un programme de coaching vocal et devient le professeur de plusieurs artistes en vue.

 

Le public fait vraiment sa connaissance en 2001 quand elle devient le professeur de chant de plusieurs saisons de la Star Academy. En 2003, Armande Altaï édite son autobiographie « Cette musique qui me vient de loin ». Elle ouvrage où elle met en avant sa sensibilité. Elle sort son 4e album, Héroïnes Fantaisie en 2006. Depuis 2002, Armande Altaï s’occupe d’une classe de chant au Centre de Danse du Marais, avec sa fille unique Virginie. Elle donne aussi des masterclass à Paris.