Supermarché : ce fruit préféré de tous les Francais voit son prix flamber, 10€ l’unité !

Si comme la plupart des français, vous raffolez du melon, préparez-vous à casser votre tirelire pour déguster cette savoureuse chair orange !

© Unlockfood

Aviez-vous imaginé qu’un melon puisse coûter jusqu’à 10 euros la pièce ? Et bien c’est le cas dans certains supermarchés. La cause de cette hausse des prix vous vous en doutez, c’est l’inflation, mais pas uniquement. Les producteurs évoquent également les conditions météo qui n’ont pas été propices à la culture de ce fruit estival frais si savoureux. Quoi qu’il en soit ,vous serez contraint de revoir votre budget courses si vous souhaitez manger du melon quotidiennement.

Le melon, fruit estival préféré des français, voit son prix exploser

Avec les fraises, le melon fait partie des fruits préférés des français. Incontournable en été, il s’invite dans tous nos repas, en entrée ou en dessert selon les cuisiniers. Parfois, il éveille nos papilles dès l’apéritif et révèle toute sa saveur accompagné de jambon cru. Toutes les études chiffrées le révèlent, les français raffolent du melon ! Chaque année, on évalue la quantité consommée par foyer à 8 kg. Cette information vient de l’association interprofessionnelle du melon. Si l’on considère que ce fruit n’est disponible que pendant la saison estivale, on peut dire que les quantités consommées sont très impressionnantes. D’autant que durant les beaux jours, de nombreux autres fruits très savoureux sont proposés sur les étals. Il y a les pêches, les nectarines, les pastèques ou encore les abricots. Malgré l’aspect juteux et l’effet rafraichissant de tous ces fruits, le melon remporte encore et toujours nos préférences.

Malheureusement, il est probable que les français boudent leur fruit d’été favori cette année. En effet, la hausse considérable de son prix risque de refroidir les consommateurs. Habituellement vendu autour de 2 à 3 euros en pleine saison, le melon atteint 5, 8 voire 10 euros dans certains magasins. BFM TV a révélé ces informations étonnantes il y a quelques jours. D’après la chaîne d’information, le fameux melon charentais atteint des prix, à la pièce, exceptionnels. Et ce, quel que soit son pays de production. France, Maroc ou Espagne, il vous faudra casser votre tirelire pour savourer ce fruit orange. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le melon charentais est une appellation et non une origine. Quoi qu’il en soit, vous avez tout intérêt à bien le choisir à ces prix. Dans le cas contraire, vous n’oserez sûrement plus vous y risquer !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Source Bio (@lasourcebio)

Une hausse des prix résultant de causes multiples

Mais qu’est-ce qui a bien pu faire flamber le prix du melon ? BFM TV a tenté d’expliquer cette hausse exceptionnelle en avançant plusieurs hypothèses. La première concerne la météo. En effet, les conditions climatiques n’ont pas été propices à la culture du melon en Espagne. Or, une grosse partie de la marchandise écoulée dans les supermarchés provient de ce pays voisin. La production du melon ayant été fortement impactée par la météo en Espagne, les quantités disponibles sont moindres et donc plus onéreuses. En parallèle, la chaleur étant au rendez-vous en France depuis déjà plusieurs semaines, la demande a littéralement explosée. En effet, les consommateurs se sont rués sur les melons espagnols disponibles depuis le mois de mai. Et vous savez ce qu’il se passe lorsque la demande augmente et l’offre diminue : les prix augmentent.

Ajoutons à tout cela la guerre qui sévit en Ukraine et l’inflation qui a atteint 5.2 % au cours du mois de mai d’après l’INSEE. Mais ce n’est pas tout, d’autres facteurs influent sur le prix du fruit préféré des français. Parmi eux : la hausse des prix de l’énergie, du transport et des matières qui permettent de confectionner les emballages des melons. Concrètement aujourd’hui, la production moyenne d’un melon a augmenté de 30 %. À présent, vous comprenez pourquoi les prix explosent dans les magasins.

Encore une fois, on ne peut que constater cette fameuse baisse du pouvoir d’achat. Les consommateurs français sont à nouveau contraints de subir des hausses de prix et de revoir leur manière de consommer s’ils ne veulent pas se retrouver dans le rouge à la fin du mois. Si vous souhaitez limiter vos dépenses cet été, faites une croix sur le melon ou prévoyez d’en acheter un peu moins souvent. L’avantage, c’est que vous l’apprécierez encore plus au moment de le déguster !