Taxe d’habitation : bénéficierez-vous d’une baisse ou de sa suppression cette année ?

Allez-vous bénéficier cette année d’une baisse ? Un allègement de 65% est prévu en 2022... On vous dit tout !

©Quentin Marchal

Propriétaires mais aussi locataires, colocataires les occupants à titre gratuit d’une résidence principale sont concernés : depuis 2018, la taxe d’habitation disparaît progressivement. À compter de 2021, la réforme de la taxe d’habitation sur la résidence principale bénéficie à tous les contribuables. Et de nombreux changements vont arriver en 2022. « Pour 80 % des foyers fiscaux, la taxe d’habitation a été supprimée en 2020, après avoir été allégée de 30 % en 2018 puis de 65 % en 2019.», expliquait en effet le ministère de l’Économie. Et en 2022, seulement 20 % des ménages devront la payer. En faites-vous partie ? Et si oui, allez-vous bénéficier d’un allègement ?

Avez-vous payé une taxe d’habitation en 2021 ? Est-ce que votre situation fiscale a changé suite à un mariage ou autre ? Si vous désirez tout connaître sur votre taxe d’habitation en 2022, sachez que le site impots.gouv.fr a prévu un simulateur. Vous pouvez de cette façon savoir si vous verrez votre taxe d’habitation diminuer en 2022.

La réforme de la taxe d’habitation a été mise en place en 2018. Mais certaines de ses mesures n’entrent en vigueur qu’en 2022. En effet, cette réforme se déploie en plusieurs temps. Certains Français ont en effet vu leur taxe d’habitation supprimée en 2020. Rappelons que cette réforme ne concerne que les résidences principales.

Avez-vous payé votre taxe d’habitation en 2020 ?

Si vous avez payé votre taxe d’habitation en 2020, c’est que vous faites partie des 20% des foyers les plus riches. Votre taxe d’habitation va donc diminuer progressivement. Cela a déjà commencé en 2021. Et cette année, ça va continuer avec un allègement de 65%.

Pour rappel, voici les différentes étapes de cette réforme. Tout d’abord en 2020, le gouvernement a supprimé la taxe d’habitation pour 80% des foyers fiscaux. Ensuite, les 20% des foyers les plus aisés ont vu leur taxe diminuer de 30% en 2021. Pour 2022, ce même groupe de Français verra encore un allègement de 30% sur leur taxe d’habitation. Enfin, en 2023, plus aucun foyer fiscal ne payera de taxe d’habitation sur sa résidence principale.

Régie par les articles 1407 à 1417 du Code général des impôts, la taxe d’habitation est un impôt local. Les contribuables doivent s’en acquitter au titre de l’occupation d’une résidence principale au 1er janvier de l’année. Bien sûr, son montant dépend de la commune dans laquelle on réside. Et il y a d’autres paramètres à prendre en compte. Notamment le type de logement habité, sa surface, le nombre de pièces ou encore sa localisation dans la commune. Par ailleurs, la situation personnelle du contribuable est analysée : notamment ses revenus et le nombre de personnes dans le foyer.

Quelle démarche faut-il faire ?

Vous souhaitez connaître votre situation ? Rien de plus simple. Rendez-vous sur le site impôts.gouv.fr et accéder au simulateur. Vous découvrirez ainsi ce que vous devez payer cette année. Pour résumer, en 2022, 20% des contribuables devront encore s’acquitter de la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Mais ils auront une diminution d’au moins 65%, contre seulement 30% l’année dernière. Il n’y a aucune démarche à faire pour obtenir cette exonération puisqu’elle est calculée et accordée automatiquement par les impôts.

Pour la catégorie de contribuables qui ne payent pas d’impôts sur la fortune mobilière (IFI), les impôts accordent cette année une exonération totale ou dégressive de 65 % à une condition : il faut que votre revenu de référence de 2021 ne dépasse pas certains seuils. Pour rappel, vous découvrirez votre revenu de référence sur l’avis d’impôt sur les revenus 2021 reçu l’été prochain.

Une baisse non négligeable !

Il faudra également bien penser à s’acquitter de cet impôt par voie dématérialisée s’il dépasse 300 euros. C’est désormais la règle pour tous les impôts. Vous pouvez ainsi choisir soit le paiement direct en ligne sur impots.gouv.fr, soit sur votre smartphone ou votre tablette depuis l’application mobile impots.gouv. Vous aurez toujours l’option de payer par prélèvement mensuel ou à l’échéance.

Si vous n’êtes pas sûr de l’assiette fiscale à laquelle vous faites partie, n’hésitez pas à utiliser le simulateur disponible sur le site des impôts. Rien de plus facile : vous avez besoin de votre revenu de référence 2020 ainsi que du nombre de parts que comprend votre foyer. En quelques clics, vous saurez alors si vous allez devoir payer la taxe d’habitation encore cette année ou non. Le simulateur des impôts vous donnera même une estimation du montant à payer.