Homido V2 : notre test & avis sur le casque VR français

La start-up française Homido revient sur la scène de la réalité virtuelle avec une nouvelle mouture de son casque. Que vaut-il ? Faut-il l’acheter ?

Prix et caractéristiques

Commercialisé depuis fin 2016, le Homido V2 vient donc succéder au V1. Il est affiché à 69€ sur Amazon, un prix qui peut sembler élevé pour un casque VR passif. Mais comme nous le verrons plus loin, c’est justifié. Ses dimensions en font un casque plutôt imposant : 180 x 117 x 107 mm. C’est plus gros que le Samsung Gear VR et plus lourd aussi, le Homido pesant 340 grammes (contre 318 pour le casque asiatique). Il affiche aussi un angle de vue plus important de 103°. Deux molettes permettent de régler la profondeur et l’écart inter-pupillaire.

Le Homido V2 est un casque VR imposant.

Le Homido V2 est un casque VR imposant.

 

La coque avant transparente peut être retirée.

La coque avant transparente peut être retirée.

Comme tous les casques passifs du marché, il faut utiliser un smartphone qui vient se loger devant les lentilles. Le Homido V2 peut accueillir des appareils allant de 4.5″ à 6″. Toute la qualité de l’expérience se jouera avec la définition de votre écran : plus elle sera élevée, moins vous observerez de pixels. Bien sûr, un smartphone puissant sera aussi à privilégier, les vidéo bord-à-bord demandant beaucoup de ressources matérielles et logicielles.

Design et conception

Pour son nouveau casque, Homido a soigné la présentation. La boite ne contient pas seulement le casque, mais aussi un sac de transport, une mousse frontale de rechange et une lingette. Un manuel très succinct est de la partie. Le sac de transport possède une coque rigide afin de protéger le Homido V2 en cas de chute. Pour ma part, j’apprécie l’attention qui a été apportée aux détails par la société lilloise.

Boite de transport Homido V2

La boite de transport est incluse dans le colis.

 

Une mousse de remplacement est incluse dans la valise de transport.

Une mousse de remplacement est incluse dans la valise de transport.

On retrouve ce goût du détail dans la conception même de l’appareil VR. Il est équipé de trois sangles amovibles très larges qui assurent un bon maintien sur la tête.

Les larges sangles viennent compenser le poids élevé du Homido V2.

Les larges sangles viennent compenser le poids élevé du Homido V2.

Les lentilles sont ajustables en largeur et profondeur, ce qui permet d’utiliser le V2 même avec des lunettes. Deux molettes permettent de gérer ces réglages. Etant astigmate et hypermétrope, j’ai pu visualiser de nombreuses vidéos sans trop de gène, ce qui n’est pas forcément le cas avec des casques moins bien étudiés.

La molette du haut sert à régler la profondeur.

La molette du haut sert à régler la profondeur.

 

La molette du bas gère l'espace inter-pupillaire.

La molette du bas gère l’espace inter-pupillaire.

 

Les lentilles assurent un champ de vision correct.

Les lentilles assurent un champ de vision correct.

Le smartphone se positionne comme toujours dans un compartiment à l’avant. Celui-ci se ferme grâce à des aimants. Le terminal est lui-même maintenu par trois crochets. L’accroche semble solide, vous pourrez donc bouger la tête dans tous les sens sans risquer de faire voler votre cher smartphone à l’autre bout de la pièce.

Le Homido V2 utilise une fermeture magnétique.

Le Homido V2 utilise une fermeture magnétique.

 

Le smartphone est maintenu avec des crochets.

Le smartphone est maintenu avec des crochets.

 

Le Oneplus One est parfaitement adapté au Homido V2.

Le Oneplus One est parfaitement adapté au Homido V2.

Le Homido V2 étant plutôt imposant, il est équipé d’une mousse frontale épaisse. Celle-ci est amovible, elle est tenue avec des scratchs. Un autre exemplaire est inclus dans la boite, ce qui est plutôt rare chez les autres constructeurs.

La mousse frontale est très épaisse et confortable.

La mousse frontale est très épaisse et confortable.

Dernier point : un bouton sur le haut du casque permet d’interagir avec les applications. Tout comme le V2, il est imposant.

Le Homido V2 est équipé d'un bouton capacitif pour interagir avec les applications.

Le Homido V2 est équipé d’un bouton capacitif pour interagir avec les applications.

Les premières impressions sont vraiment très bonnes. Bien qu’il soit en plastique, le Homido V2 semble fait pour durer. Dommage qu’il soit aussi encombrant.

Prise en main et application Homido Center

Compatibilité : Android 4.4+ et iOS 7.1+

Appareil de test : Oneplus One sous Android 7.1.1 Nougat

Homido Center
Développeur: HOMIDO
Prix: Gratuit
Homido Center
Développeur: mathieu parmentier
Prix: Gratuit

Contrairement au Samsung Gear VR qui posséde sa propre interface (conçue par Oculus), le casque français se veut plus générique. Comme 99% des engins de VR du marché, il faut donc télécharger des applications directement sur le Play Store. Afin de vous simplifier la tâche, il existe l’application Homido Center. Celle-ci regroupe la plupart des titres VR disponibles à l’heure actuelle sur votre plateforme (Android ou iOS). Choisissez votre application et en un simple clic vous serez amené sur le Play Store ou l’App Store.

L'application Homido Center permet de trouver du contenu VR facilement.

L’application Homido Center permet de trouver du contenu VR facilement.

Sans être révolutionnaire, le Homido Center permet de trouver relativement vite du contenu : vidéos 360°, applications, photos 360°, etc… Bien que n’ayant pas reçu de mise à jour depuis fin 2015, l’application met à jour ses bases de données chaque semaine. Vous aurez donc accès régulièrement à du contenu récent.

Les applications et vidéos du Homido Center sont classées par catégories.

Les applications et vidéos du Homido Center sont classées par catégories.

Après quelques téléchargements, il est temps de passer au visionnage. Afin de profiter du V2 dans les meilleures conditions, je vous recommande de bien ajuster les sangles. Un smartphone léger est aussi à prévoir afin de ne pas trop peser sur le nez. J’ai tenté l’expérience avec un Vernee Apollo qui pèse 188 grammes. Une fois en place, je me suis retrouvé avec pas moins de 528 grammes sur le bout du visage… Je suis vite revenu à mon Oneplus One un peu plus léger (162 grammes). La taille du casque le rend quand même difficile à porter sur de longues séances.

La mousse frontale couvre cependant bien le visage. Les lentilles très larges offrent une bonne immersion, même si on distingue des bords noirs dus à l’angle de vision plus petit que celui d’un humain : 103° contre 120° environ. C’est néanmoins très léger et n’entame pas le plaisir ressenti lors des plongées dans la réalité virtuelle. Je dois d’ailleurs avouer que le Homido V2 est probablement le casque qui m’a offert la meilleure expérience de VR ces dernières années.

Conclusion

8.5 Total Score
Un excellent casque de VR

Bien que son prix puisse sembler élevé, le Homido V2 le vaut. Les petits extras comme la boite de transport ou la mousse de rechange y contribuent, mais c'est surtout la qualité de fabrication qui prévaut. Les réglages de vision sont suffisamment précis pour s'adapter à la majorité des utilisateurs, même avec des lunettes. L'application Homido Center n'est certes pas révolutionnaire mais permet de trouver rapidement du contenu VR pertinent. Finalement, le plus gros défaut du Homido V2 est son poids élevé qui peut le rendre difficile à utiliser sur de longues périodes. Je vous le recommande néanmoins si vous cherchez un casque VR de qualité et que votre budget est assez élevé.

PROS
  • Qualité de conception
  • Boite de transport et mousse de rechange
  • Lentilles réglables de qualité
  • Homido Center facilite la recherche de contenus VR
CONS
  • Prix élevé
  • Poids élevé
User Rating: Be the first one!
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply