PNJ R-Velocity : notre test & avis du drone de course français

La marque française PNJ dispose d’un large catalogue de drones pour tous les types de pilotes. Nous avons eu l’occasion de tester le R-Velocity, un multirotor destiné aux amateurs de courses. Après plusieurs sessions de vol, voici venue l’heure du verdict.

Prix et spécifications techniques

Vous avez envie de vitesse et de sensations fortes ? C’est ce que propose PNJ – marque française de distribution de drones et caméras – avec son R-Velocity. Commercialisé sur sa boutique officielle, le multirotor est affiché au prix de 189.99€. Pour cette somme, PNJ offre une machine dotée de moteurs brushless, une caméra 5.8 GHz filmant en 720p et une autonomie théorique de 12 minutes assurée par la batterie 2S de 1300 mAh fournie dans le pack.

R-Velocity test et Avis drone de course

Le R-Velocity est un modèle RTF – Ready To Fly – qui n’attend donc que de voler dès sa sortie de boite. PNJ vise une mise en route rapide de son drone de course afin de ne pas frustrer les pilotes débutants avec de nombreux réglages sur des logiciels spécialisés. Le R-Velocity reste néanmoins recommandé aux personnes ayant déjà une certaines expérience, puisqu’il n’intègre pas de GPS, mode Headless ou autre assistance. Si vous n’avez jamais piloté un drone, passez votre chemin !

Sur le même sujet : le lexique pour les pilotes débutants

Pour moins de 200€, PNJ semble donc partir sur de bonnes bases avec son drone de course R-Velocity. Reste à vérifier cela dans les faits.

Voir l’offre

Radiocommande

Comme vu ci-dessus, le PNJ R-Velocity est un appareil RTF. La radiocommande est donc fournie dans la boite, de même que les piles AA 1.5V adéquates. Après examen, il n’y a pas grand-chose à dire sur cette radiocommande tout ce qu’il y a de plus classique. C’est un boitier 4CH en plastique. Si la conception est bonne, la radiocommande donne néanmoins une grosse impression de fragilité.

Radiocommande drone PNJ

En dehors des classiques trims et joysticks, on trouve quatre boutons sur la tranche haute du contrôleur. Le rouge sert à verrouiller les moteurs. Les autres contrôlent la vidéo, la vitesse et les flips. Simple, classique mais efficace.

Radiocommande en main drone R-Velocity

Au centre de la radiocommande, on trouve une grosse LED qui par ses couleurs indique l’état de l’appairage avec le drone ainsi que la charge de la batterie. En cas d’urgence – perte de signal ou batterie faible – une petite alarme retentit à la fois sur le multirotor et la commande. La portée maximale du signal est de 300 m. Mon terrain de vol n’étant pas si grand, je n’ai pas pu vérifier ces données.

Caméra

Le PNJ R-Velocity n’est pas destiné aux prises de vues aériennes. Cela ne l’empêche pas d’embarquer une caméra qui filme en 720p. Elle intègre un port pour carte micro-SD afin d’enregistrer vos exploits. Mais le plus intéressant est surtout la possibilité d’utiliser un récepteur 5.8 GHz pour réaliser des vols en immersion ou FPV.

Port micro-SD caméra FPV

J’ai donc réalisé un vol avec mon masque Furibee VR01. Le résultat est plutôt bon. L’image reçue tremble un peu, la caméra n’ayant aucun système de stabilisation électronique. L’image est cependant suffisante pour bien visualiser les environs et ne pas se planter dans le premier platane qui passe !

Caméra FPV drone PNJ

Le R-Velocity s’avère donc un bon compromis pour se lancer dans le vol immersif. Les débutants dans le domaine lui trouveront probablement de belles qualités dans ce domaine.

Sur le même sujet : notre guide d’achat des meilleurs drones pour faire du FPV

Prise en main

Il est temps de passer aux choses intéressantes. Après une charge complète, la batterie propriétaire viendra se placer dans l’emplacement prévu sous le R-Velocity. Le premier appairage ne pose aucun problème, les instructions sont claires grâce à la notice en français. Il ne reste qu’à déverrouiller les moteurs et mettre les gaz !

Le petit appareil qui pèse à peine 375 grammes montre immédiatement toute sa puissance. On sent bien le punch des moteurs brushless de 1800 KV. PNJ promet une vitesse de 12 m/s, soit environ 40 km/h en vitesse 2. N’ayant pas de matériel de mesure adéquat, impossible pour moi de confirmer ces données. Le drone fait néanmoins montre de belles poussées en vitesse maximale.

Drone de course R-Velocity

Histoire de vérifier ses capacités, j’ai poussé l’engin dans des manœuvres improbables. Malgré mes efforts, il n’aura jamais décroché. Le contrôleur de vol sait gérer avec brio les situations les plus tendues. Pour ce qui est des flips, le R-Velocity reste basique. L’absence de mode acro le pénalisera aux yeux des pilotes exigeants.

Pour ma part, le R-Velocity aura fait montre de belles capacités de vol. Rapide, stable : il est idéal pour les pilotes intermédiaires qui veulent abandonner les vols avec assistance.

Autonomie

Le drone de PNJ est commercialisé avec sa batterie propriétaire 2S de 1300 mAh. Un chargeur USB adapté est aussi fourni dans la boite. Il est composé d’une prise d’équilibrage et d’un port XT30. PNJ ne fournit malheureusement pas d’adaptateur secteur, la charge prend donc énormément de temps lorsqu’on n’a qu’un port USB de PC à disposition…

Batterie drone PNJ

Mais parlons plutôt de l’autonomie. PNJ annonce un temps de vol de 12 minutes, ce qui semble très généreux de prime abord. Il s’agit cependant d’un temps réalisé en laissant le drone en vol stationnaire et en intérieur. Pour ma part, j’ai oscillé entre 5 et 7 minutes de vol plus ou moins vigoureux avant d’entendre retentir l’alerte batterie basse. Dès lors il reste environ deux minutes avant que l’engin ne descende lentement vers le plancher des vaches.

Au maximum, j’ai tenu 10 minutes avant arrêt total lors des sorties les plus douces, sans vent, en vitesse 1 et avec peu de manœuvres. Les 12 minutes semblent donc bien loin… L’idéal sera d’acquérir des batteries supplémentaires afin de profiter de sessions plus longues. J’avoue être resté sur ma faim pour le coup.

Pièces de rechange

En cas de casse, PNJ fourni dans la boite quatre hélices de rechange. Notez que le R-Velocity n’est pas équipé de carènes de protection, mais il semble suffisamment solide pour encaisser de gros chocs. En cas de besoin, le distributeur français propose quelques pièces de rechange sur son site internet :

  • Coque supérieure : 9.90€
  • Kit de 4 vis : 4€
  • Lot de 4 hélices : 14.90€
  • Lot de 4 moteurs : 99.99€
  • Châssis : 24.90€

Le magasin ne semble pas posséder de batteries, ni de radiocommande de rechange pour le moment. Il faudra donc se rabattre sur des sites tiers comme Amazon ou Gearbest. Pourquoi Gearbest ? Tout simplement parce que le R-Velocity est une copie conforme du MJX Bugs 6. Toutes les pièces sont donc compatibles et importables depuis le site chinois.

Conclusion PNJ R-Velocity

7.5 Total Score
Un bon drone pour passer à la vitesse supérieure

Si vous en avez assez des vols pépères en intérieur et que vous voulez un drone efficace pour aller plus loin, alors le PNJ R-Velocity est une très bonne alternative. S'il déçoit par son autonomie, il n'en reste pas moins qu'il reste très efficace sur la plupart des autres points. Sa caméra permet de s'initier au vol en immersion avec l'équipement adéquat. L'engin offre un pilotage souple et une bonne stabilité, même lors de poussées mouvementées. Si le prix du R-Velocity peut sembler élevé, il garantit néanmoins un SAV français efficace et une prise en charge rapide en cas de besoin. Je recommande donc ce drone aux pilotes qui veulent un appareil efficace pour commencer à faire leurs premiers pas dans les vols en immersion ou la course aérienne.

PROS
  • Moteurs relativement puissants
  • Excellente stabilité de vol
  • Caméra 5.8 GHz efficace
  • Simplicité de mise en service
CONS
  • Prix élevé (mais SAV français efficace)
  • Autonomie décevante
  • Radiocommande plastique qui semble fragile
  • Pas de mode acro
User Rating: Be the first one!
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply