[Test] Triby IO : le grand retour de la radio connectée française

Un an après la Triby Family, Invoxia remet le couvert avec une nouvelle version de sa radio connectée. Plus sobre, plus complète, vaut-elle toujours le détour ? La réponse vous attend à la fin de ce test.

Prix et spécifications techniques

Fortement convaincu par la radio connectée Triby Family, c’est avec impatience que j’attendais la relève. La recette originale était bonne, donc Invoxia n’a pas changé grand chose à sa radio connectée. Le prix reste d’ailleurs le même : 199€.

Voir l'offre

L’appareil conserve son design avec la poignée de transport, la coque de protection en silicone ainsi que la fixation aimantée. L’écran à encre électronique reste de mise afin d’afficher diverses informations utiles. Par contre, il n’y a plus le choix de la couleur pour la coque : tout est noir. On perd ainsi ce petit côté fun présent sur la première génération de Triby.

Vue globale radio Triby Invoxia

Le plus gros changement esthétique provient des boutons : finis les interrupteurs imagés, ici on a juste des boutons numérotés. On sent qu’Invoxia destine plus sa radio aux adultes qu’aux enfants.

Dotée du Bluetooth et du WiFi, la Triby IO est aussi compatible avec Air Play. Invoxia a d’ailleurs orienté sa radio vers les fans d’Apple en la rendant compatible avec HomeKit. Un choix qui n’est pas forcément des plus pertinents à mon sens, mais j’y reviendrai plus tard dans le test. Bonne nouvelle, on peut utiliser IFTTT afin de transformer l’objet en centrale de contrôle domotique ! Une fois connectée à l’application smartphone, l’appareil peut servir à passer des appels VOIP ou recevoir des petits messages sur son écran E-Ink. On notera aussi la présence d’un thermomètre interne. Gadget certes, mais ça peut servir dans un cadre domotique.

Ecran E Ink radio connectée Invoxia

Il n’y a donc pas de révolution pour cette nouvelle génération de Triby. Les changements apportés rendent néanmoins la radio plus mature comme nous allons le voir ci-dessous.

Application Triby

Compatibilité : Android 4.2+ et iOS 9.0+

Appareil de test : Xiaomi Mi Mix 2 sous Android 7.1 Nougat

La configuration de Triby requiert l’installation de l’application éponyme. Celle-ci vous permet par la suite de communiquer en VOIP avec la radio, envoyer des messages sur l’écran E-Ink ou encore paramétrer les actions IFTTT. La première configuration se fait de façon très simple, mais reste victime du même défaut que l’an dernier : il faut rentrer le nom de votre réseau Wi-Fi manuellement. Une aberration en 2018 !

Application Android Triby

Passé cette petite frustration, il est quand même agréable de constater que l’application a été améliorée graphiquement. On retrouve toujours les trois onglets d’antan :

  • Réglage des boutons
  • Envoi de message sur l’écran à encre électronique
  • Passage d’appel

La version Android accuse cependant un retard face à iOS. Elle est ainsi toujours en bêta avec des mises à jour moins régulières que pour les iPhone. Rassurez-vous, tout fonctionne cependant très bien. J’ai même eu le plaisir de constater le réglage de certains bugs gênants présents lors de mon test de la Triby Family. L’état de bêta-version n’est donc pas rédhibitoire, pas besoin d’acheter un iPhone pour profiter de la radio française !

Envoi message Triby IO

Appel VOIP Triby

Quelques fonctions font même leur apparition afin de démarquer les deux modèles de la marque. Sur la Triby IO, vous pouvez paramétrer chaque bouton comme bon vous semble. Il y en a cinq, le sixième servant à naviguer dans les pages, chacune utilisant les cinq boutons. Vous pouvez ajouter autant de pages que vous le souhaitez, ce qui permet potentiellement une infinité de possibilités. Par contre, si vous créez une page par erreur, pas moyen de revenir en arrière…

La domotique au centre de la cuisine

La Triby IO est idéalement placée sur le frigo. Chaque bouton permet d’effectuer diverses actions parmi la liste suivante :

  • Ecouter une radio Web
  • Passer un appel VOIP
  • Communiquer en intercom (si vous avez deux Triby ou plus à la maison)
  • Ecouter une chaîne Spotify (requiert un abonnement Premium)
  • Effectuer une action IFTTT

N’ayant pas de smartphone iOS, je n’ai pas pu tester HomeKit. Le choix de cette plateforme domotique me semble cependant malavisé à notre époque. Peu de constructeurs supportent cette plateforme en France. On se consolera en attendant l’arrivée prochaine de l’assistant Alexa d’Amazon, qui est compatible avec Triby IO. Heureusement, IFTTT permet déjà de bien s’amuser : allumer les lumières, recevoir un bulletin météo chaque matin, etc… Les possibilités sont bien fournies. Je n’ai rencontré aucun bug avec cette plateforme lors de mon test. Si vous cherchez un appareil tout-en-un pour gérer la maison, la radio connectée d’Invoxia est un bon choix.

IFTTT sur radio Triby

Action IFTTT sur radio Triby

Passons maintenant à la partie audio. Le haut-parleur de la Triby IO est d’excellente qualité, délivrant des basses profondes comme je les aime. Lors d’un appel VOIP, le son est très bien retranscrit d’un côté comme de l’autre. Je n’ai pas eu les déconnexions rencontrées avec le premier modèle. Un bon point donc pour cette radio connectée qui fait un excellent kit main-libre. Bien entendu, l’écoute de webradio bénéficie de la même qualité sonore.

Appel VOIP sur Triby IO

Une radio trop centrée sur le Web

J’emmétrai pour la IO les mêmes réserves que la Family. Toute la radio se sert du Web pour fonctionner. Des webradios aux appels en passant par les messages, tout est géré par les services d’Invoxia. Si jamais l’entreprise vient à fermer ou décide pour une quelconque raison de couper ses serveurs, la Triby deviendra une radio incapable de diffuser la moindre station, faute de récepteur FM. Vous pourrez au mieux vous servir de l’engin comme enceinte Bluetooth. Certes, ce n’est déjà pas si mal !

Autonomie

Pour son dernier bébé, Invoxia a revu à la hausse l’autonomie, passant à 12h d’écoute contre 10h précédemment. En veille, la radio devrait tenir plusieurs semaines, voire un mois. C’est mieux qu’avant donc. Dommage cependant qu’Invoxia persiste à utiliser son câble micro-USB bien mal conçu. Si le format micro-USB reste répandu, la forme même de l’embout empêche d’utiliser un autre câble que celui fourni dans la boite. En dehors de ce petit détail, comptez plus de 2h pour une charge complète.

Câble chargement Triby

Conclusion

8 Total Score
Une radio connectée plus mature

La Triby IO prend bien la relève. Plus mature que son aînée, elle est aussi plus complète et personnalisable. L'autonomie revue à la hausse la rend encore plus attractive. Dommage qu'encore une fois l'application Android soit à la traîne. Le choix d'Apple HomeKit est aussi discutable, cette plateforme n'étant pas la plus populaire auprès des constructeurs. Si vous possédez déjà une Triby Family, la nouvelle version de cette radio connectée française ne vous apportera pas grand-chose. En revanche, si vous utilisez intensivement IFTTT ou HomeKit, que vous cherchez un appareil polyvalent avec un bon son, alors vous pouvez foncer. L'arrivée d'Alexa en France d'ici quelques semaines devrait d'ailleurs ajouter de la plus-value à cette radio connectée.

PROS
  • Design soigné
  • Qualité sonore
  • Le support d'IFTTT
  • Un vrai couteau suisse pour la maison connectée
CONS
  • Pas beaucoup d'évolutions par rapport à la Triby Family
  • Application Android à la traîne
  • Le choix d'Apple HomeKit discutable
  • Pas de récepteur FM intégré : un comble pour une radio
User Rating: Be the first one!
2 Comments
  1. Reply
    Dany janvier 31, 2018 at 00:15

    Ce n’est pas parce que tu n’aime pas Apple, que le choix HomeKit est élément négatif. C’est n’importe quoi, côté crédibilité !!

    • Reply
      Johan février 1, 2018 at 17:16

      Bonjour,

      A aucun moment il n’est spécifié dans l’article que je n’aime pas Apple. J’indique simplement que le choix de HomeKit ne me semble pas judicieux : au final peu de constructeurs utilisent cette plateforme IoT. Certes, il y a bien Netatmo ou Philips. Mais quid d’autres services tout aussi répandus ? La plupart des plateformes IoT se tournent vers Google ou Amazon. Qu’on le veuille ou non, Apple reste limité du côté de l’IoT, c’est du moins mon sentiment, d’où ma remarque dans le test 🙂

      Cordialement,
      Johan

    Leave a reply