Nokia Home : notre test de la caméra connectée avec détecteur de particules

Aujourd’hui, nous allons tester la première caméra connectée de la marque française Withings (rachetée par Nokia), la Home, qui intègre quelques options inédites.

Update - 17.10.2017Nokia a racheté la société Withings. Heureusement, tous les appareils de l’ancienne marque française continueront de fonctionner pour le futur, seul le nom change. Si vous achetez une caméra estampillée Withings, elle sera entièrement opérationnelle avec l’application de Nokia.

Prix et caractéristiques

La start-up Withings qui est maintenant active sous le nom de Nokia se lance dans le marché des caméras connectées avec un premier produit qui se veut assez innovant face à la concurrence, du moins sur le papier. Commercialisée à 199.95€ sur le site officiel, on trouve la Home à moins de 190€ sur Amazon.

Voir l'offre

Dès l’ouverture de la boite, la caméra détonne avec son look. Contrairement à de nombreux appareils concurrents, la Home possède un design très soigné grâce à son cache de style bois. Si on ne fait pas attention, on peut la prendre de loin pour une enceinte Bluetooth. C’est une chouette idée qui empêchera que des cambrioleurs la ciblent en priorité.

La Withings Home possède un design accrocheur.

La Withings Home possède un design accrocheur.

La partie basse de la caméra Nokia est lumineuse. La lumière dégagée est assez légère. Divers codes couleurs permettent de connaitre l’état de l’appareil : (dé)connectée, en cours d’appairage, etc… Cette base  a aussi vocation à servir de veilleuse pour le mode baby-phone, comme nous le verrons dans la partie suivante.

La base de la caméra est lumineuse.

La base de la caméra est lumineuse.

Sur le haut de la Home est situé un haut-parleur de 2W qui permet de communiquer via l’application. Deux microphones permettent quant à eux de capter les sons ambiants afin de vous alerter ou tout simplement parler avec un interlocuteur. Malheureusement la qualité sonore est loin d’être au top… On se servira donc de cette fonctionnalité de façon basique pour recevoir une notification en cas de son trop fort.

Le haut-parleur et les microphones permettent une communication bidirectionnelle.

Le haut-parleur et les microphones permettent une communication bidirectionnelle.

Parlons maintenant du principal élément de la Nokia Home : son capteur vidéo. La caméra française est dotée d’un capteur CMOS de 5 MP qui filme en 1080p jusqu’à 30 images par secondes. Une LED infrarouge permet de voir la nuit. Celle-ci émet cependant une petite lumière rouge visible en plein noir. Ce n’est pas vraiment gênant car son intensité reste très faible. Comme la plupart des caméras du marché, la Withings Home possède un angle de vision diagonal de 135°. La marque indique qu’il n’y a pas d’effet “fisheye”, c’est à dire l’image qui s’arrondi sur les bords. C’est vrai que l’image reste bien droite, c’est agréable.

Le capteur de 5 MP filme en 1080p à 30 fps.

Le capteur de 5 MP filme en 1080p à 30 fps.

 

La LED infrarouge de la Home est légèrement visible la nuit.

La LED infrarouge de la Home est légèrement visible la nuit.

Comme il n’y a pas de pied contrairement à la Netgear Arlo Q Plus, un petit socle magnétique permet de positionner la Home selon l’angle désiré. C’est néanmoins plus limité que les modèles à pivot.

Le socle magnétique permet d'incliner la caméra selon vos besoins.

Le socle magnétique permet d’incliner la caméra selon vos besoins.

Le petit élément qui démarque l’appareil de Nokia est son capteur de particules. Il permet de vous indiquer la concentration de COV (Composés Organiques Volatils) de la pièce. Si la concentration est trop élevée, il faudra penser à aérer un peu, l’air extérieur étant plus sain que celui en intérieur. C’est une fonction originale qui a le mérite d’innover un peu. Il faut compter 24h pour que le capteur se calibre correctement.

La Withings Home peut calculer la concentration de particules dans l'air, une originalité qui la rend unique.

La Withings Home peut calculer la concentration de particules dans l’air, une originalité qui la rend unique.

 

Si la quantité de particules est trop élevée, il faudra penser à aérer votre habitation.

Si la quantité de particules est trop élevée, il faudra penser à aérer votre habitation.

Afin de profiter des captures réalisées par la caméra, les concepteurs ont vu large sur la connectique : wifi MIMO 2.4 GHz, Ethernet 10/100 Mbits/s, Bluetooth 4.0. Ce dernier sert à l’appairage de l’appareil, il est ensuite inutile. Un port micro-SD est aussi inclus afin de pouvoir conserver vos enregistrements en local. L’alimentation de l’ensemble se fait via un adaptateur secteur câblé en USB 2.0 qui vient s’enficher à l’arrière. Le câble est un peu court à mon goût avec seulement 2 mètres de longueur. Dommage aussi que l’on ne puisse pas brancher la caméra sur un port USB directement, la faute au câblage direct sur l’adaptateur secteur.

La caméra peut se connecter via Ethernet et se voir adjoindre une carte micro-SD.

La caméra peut se connecter via Ethernet et se voir adjoindre une carte micro-SD.

 

Dommage que le câble USB soit directement lié à l'adaptateur, ça empêche le branchement sur une Box ou toute autre source USB.

Dommage que le câble USB soit directement lié à l’adaptateur, ça empêche le branchement sur une Box ou toute autre source USB.

Voilà qui clôt ce tour d’horizon des caractéristiques de la Nokia Home. Cette petite caméra attire immanquablement l’œil avec son design soigné. Ses fonctions annexes comme la détection de particules et la base lumineuse en font un appareil à part. Mais est-ce que le tout fonctionne suffisamment bien ? C’est ce que nous allons voir au paragraphe suivant.

Fonctionnement & Application Nokia Home

Compatibilité : Android 4.4+, iOS 7+, Apple TV 4ème génération ou plus

Appareil de test : Oneplus One sous Android 6.0.1 Marshallow

Afin de recueillir les images de la caméra, il va bien évidemment falloir passer par une application connectée. D’ordinaire, les applications pour caméra sont assez basiques et pas forcément agréables. Une fois encore, Nokia se démarque par son originalité. L’appli Home est ainsi présentée sous forme de flux chronologique. La partie haute de l’interface affiche l’image en temps réel, le reste affiche les événements enregistrés, que ce soient des sons ou des mouvements. Chaque enregistrement dure 5 secondes, c’est court mais suffisant en général pour voir ce qui arrive au domicile.

L'application bénéficie d'une interface soignée et simple à appréhender.

L’application bénéficie d’une interface soignée et simple à appréhender.

En haut à droite l’icône en forme de cloche permet de basculer entre quatre modes de fonctionnement : surveillance active, ne pas déranger, baby-phone ou caméra désactivée. Les deux premiers permettent en fait de recevoir ou non les notifications sur le smartphone durant la surveillance. Le mode baby-phone laisse l’application fonctionner en arrière-plan afin d’avoir le son en permanence quand bébé dort. Bien qu’énergivore, ce mode devrait plaire aux parents geeks ! Le dernier mode coupe l’enregistrement. Sachez que vous pouvez aussi couper la caméra en faisant pivoter le contour de bois afin de masquer l’objectif.

Il y a quatre modes disponibles pour la caméra, dont un similaire au baby-phone.

Il y a quatre modes disponibles pour la caméra, dont un similaire au baby-phone.

 

Le pourtour de la Home peut pivoter pour masquer l'objectif et désactiver les enregistrements.

Le pourtour de la Home peut pivoter pour masquer l’objectif et désactiver les enregistrements.

L’affichage en direct comporte trois icônes qui permettent d’utiliser le haut-parleur, de diffuser une musique ainsi que de la lumière et la dernière icône permet de prendre une photo. Le niveau actuel de particules dans l’air est affiché en haut à gauche avec un code couleur. Pour zoomer, il suffit de faire un étirement avec les doigts. Le zoom peut grossir jusqu’à 12x, l’image étant améliorée automatiquement afin de ne pas trop perdre en qualité. Malheureusement, la qualité d’image est la grosse faiblesse de la Nokia Home. Malgré un temps de latence assez faible (environ 2 secondes), l’image en temps réel est pixelisée à cause de la compression. Distinguer clairement un visage pourra être compliqué, surtout en vision nocturne où la qualité est forcément plus dégradée. Il y a aussi quelques lags, ça reste cependant raisonnable et je les mets sur le compte de ma connexion ADSL.

Le réglage du babyphone se fait directement sur la capture en direct, c'est simple et rapide.

Le réglage du babyphone se fait directement sur la capture en direct, c’est simple et rapide.

 

La qualité d'image est loin d'être au top à cause de la compression.

La qualité d’image est loin d’être au top à cause de la compression.

 

En cas de zoom, l'image sera améliorée automatiquement.

En cas de zoom, l’image sera améliorée automatiquement.

 

L'image de nuit est assez dégradée.

L’image de nuit est assez dégradée.

Après 24h d’utilisation, vous aurez accès à la fonction time-lapse. Celle-ci permet de visualiser via une séquence d’images (une toutes les cinq minutes) les dernières 24h enregistrées. J’aime bien le principe qui permet d’avoir un aperçu rapide de la journée en quelques minutes.

Le mode timelapse permet de revoir une journée en quelques minutes.

Le mode timelapse permet de revoir une journée en quelques minutes.

En déroulant le menu latéral sur la gauche, on accède aux autres fonctions de l’application. Je vais d’abord aborder les réglages de la caméra. Ceux-ci sont très simples. Vous pouvez changer le nom de l’appareil, enfin en théorie puisque durant mes tests il n’y a pas eu moyen d’enregistrer autre chose que le nom de caméra prédéfini. Une partie des réglages est consacré aux notifications des sons et mouvements. Vous pouvez les activer individuellement et définir le niveau de déclenchement parmi trois niveaux. La simplicité est de mise. Un autre réglage vient gérer les notifications de qualité de l’air entre 450 et 3500 ppm. Il est normalement possible de demander un allumage de la base lumineuse en rouge si le seuil de particules dépasse la moyenne, mais là aussi ça ne fonctionne pas.

Les réglages de la Withings Home sont très simples, mais certains ne fonctionnent pas.

Les réglages de la Withings Home sont très simples, mais certains ne fonctionnent pas.

 

La détection des sons et mouvements peut se faire selon trois niveaux.

La détection des sons et mouvements peut se faire selon trois niveaux.

Le dernier paramètre concerne la vision de nuit qui est désactivable à la volée.

La vision nocturne peut se régler à votre convenance.

La vision nocturne peut se régler à votre convenance.

L’autre grosse partie de l’application concerne le stockage en ligne. Comme la plupart des concurrents, une offre Cloud est disponible afin d’améliorer les capacités d’enregistrement du matériel. Un mois gratuit est offert suite à votre achat. Viennent ensuite deux plans :

  • 7 jours d’historique pour 7.95€/mois
  • 30 jours d’historique pour 19.95€/mois

Chaque caméra supplémentaire ajoutée à votre souscription sera facturée 5€/mois. L’activation se fait en quelques minutes depuis l’application, je n’ai pas rencontré de soucis particulier. Il n’est malheureusement pas possible d’accéder aux enregistrements depuis un navigateur Web, tout passe par l’application. Sans stockage en ligne, le journal ne conservera que les dernières 48h enregistrées.

Vous pouvez souscrire à deux plans de sauvegarde des enregistrements.

Vous pouvez souscrire à deux plans de sauvegarde des enregistrements.

Viennent maintenant les petits désagréments qui nuisent à l’expérience d’utilisation. En dehors de l’image et des sons qui sont plutôt moyens, on constate vite que d’autres fonctions ont un comportement aléatoire. J’ai ainsi eu des déconnexions fréquentes dans le visionnage en direct, bien que de courtes durées. Le plus gênant est le journal qui regroupe les enregistrements. Dans la théorie, c’est une bonne idée, mais dans la pratique ça ne fonctionne pas. Chaque enregistrement dure normalement 5 secondes, mais quand ils sont regroupés, ils deviennent illisibles, l’application chargeant on ne sait quoi durant de longues minutes. En gros, visualisez vos alertes quand elles arrivent sous peine de ne plus pouvoir le faire quand l’appli aura fait son petit mélange…

Les chargements de la Withings Home sont très longs.

Après dix minutes de chargement en vain, j’ai abandonné…

Au niveau des manques, je trouve aussi dommage de ne pas avoir de possibilité d’activer la caméra automatiquement lors de la sortie du domicile. Ici, c’est tout ou rien et on se retrouve vite à jongler avec les paramètres pour couper les notifications quand on arrive à la maison. Espérons que cette fonctionnalité soit incluse dans les prochaines mises à jour.

Conclusion

Voir l'offre

6.5 Total Score
Une caméra originale mais incomplète

Avec la Home, Nokia tente d'innover en apportant des fonctions originales. Pas de chance, la mise en pratique vient gâcher l'entrain initial. L'application, pourtant simple et bien pensée, fonctionne parfois mal sous Android. La qualité visuelle et sonore de la caméra est aussi décevante, bien que suffisante pour une surveillance basique. A vouloir faire trop, Nokia (anciennement Withings) semble donc s'emmêler les pinceaux. Nous vous recommandons ce produit si vous cherchez une caméra connectée originale à défaut d'être complète.

PROS
  • Joli design
  • Fonctionnalités originales
  • Application simple à prendre en main
  • Connectique complète
CONS
  • Qualité d'image et de son décevante
  • Des bugs gênants
  • Câble d'alimentation un peu court
User Rating: Be the first one!
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply