Tiques : une carte inédite révèle les zones où vous avez le plus de risque d’être piqué !

Pour prévenir les risques, une équipe de chercheurs s’est lancée dans la réalisation d’une carte de France des Tiques.

Tiques @Futura Sciences

Répandues partout en France, les tiques sont particulièrement actives lorsqu’il fait chaud. Pour prévenir les risques, une équipe de chercheurs s’est lancée dans la réalisation d’une carte de France métropolitaine indiquant les zones à tiques. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Qu’est-ce qu’une tique ?

Quand il fait beau, on a tous tendance à vouloir se balader. Mais il faut faire très attention lors des balades dans la forêt. En effet, elles peuvent vite être entachées par une piqûre de tique. Cet animal appartient au même groupe que les araignées. Elles sont notamment visibles à l’œil nu et apparaissent sous 3 stades de développement (larve, nymphe, adulte). Mais contrairement aux araignées, elles se nourrissent de sang. Et c’est lors de ces repas, qu’elle injecte une quantité de salive dans son hôte.

Chez les hommes, les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme. C’est une maladie infectieuse grave qui touche le système nerveux et qui est souvent sans symptôme mais peut dans certains cas entrainer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres…). Il faut préciser ensuite que la maladie de Lyme n’est pas contagieuse.

Une carte pour éviter les piqûres de tiques

Pour savoir si la zone que vous avez sélectionnée pour votre sortie nature est à risque, une institut a pensé à vous. En effet, depuis quelques jours, il est possible de consulter une nouvelle carte de France métropolitaine : les « zones à tiques ». Sur celle-ci, on peut voir où l’espèce est le plus fréquemment rencontrée. Mais également les zones où le risque d’en croiser est moins élevé. C’est l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), qui est à l’origine de cette carte.

Cette carte apporte des informations aux pouvoirs publics, pour les aider à mieux cibler et multiplier les messages de prévention sur les piqûres de tiques. Pour la concevoir, les chercheurs se sont appuyés sur des données météorologiques et des données de l’environnement. Climat, nature du sol, abondance d’hôtes nourriciers et altitude sont les quatre critères qui ont été pris en compte. Et il semblerait que les tiques aiment les climats humides, les sols végétalisés et forêts de feuillus.

Le centre, le nord-est et le sud-ouest de la France sont les zones les plus à risque

Quand on regarde de plus près la carte, on peut tirer plusieurs conclusions. Tout d’abord, il s’avère que les zones les plus favorables à la présence de tiques sont dans le centre, le nord-est et le sud-ouest de la France. Quant aux régions méditerranéennes et de haute montagne, elles sont les moins favorables à la prolifération de tiques. En plus de cette fameuse carte, les scientifiques sont également en train de créer une sorte de météo du « risque tique » qui permettra de prédire l’activité des tiques en fonction des saisons et de la météo en France métropolitaine. Pas mal, n’est-ce pas ?