TPMP: Cette chroniqueuse emblématique dévoile avoir eu envie de se suicider…

Une chroniqueuse de “TPMP” levait le voile sur ses idées noires. Revenons sur cette déclaration glaçante d’une journaliste bien connue du PAF.

TPMP : Cette chroniqueuse emblématique dévoile avoir eu envie de se suicider...
© PIERRE-OLIVIER/C8

TPMP mettait l’une de ses chroniqueuses en lumière de façon inattendue. Christine Kelly n’avait pas fait part de son enfance difficile à son animateur et producteur, Cyril Hanouna. Il découvrait sa chroniqueuse dans une émission de Jean-Marc Morandini, en direct, dévoiler qu’elle avait été battue dans son enfance et fait plusieurs tentatives de suicide. Son témoignage était poignant et avait ému la France entière. Et comme ce sujet reste malheureusement d’actualité, d’autant plus en période de confinement, il convient de le mettre de nouveau en lumière. TPMP a permis de rediffuser ce message de Chistine Kelly a une large audience. Et elle en était ravie malgré la douleur. Car c’est effectivement son but que d’aider les personnes qui peuvent se reconnaître dans son récit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

TPMP permettait à l’une de ses chroniqueuse de faire résonner son message

Christine Kelly a été chroniqueuse chez TPMP et chez Balance ton post en 2018. Elle est aujourd’hui surtout connue pour être l’interlocutrice privilégiée d’Eric Zemmour notamment, sur CNews. Mais sa carrière de journaliste ne se résume pas à cela, elle est tout simplement brillante. En effet, elle a d’abord été reporter pour France 3, sur plusieurs journaux régionaux. Ensuite, elle a brillé à la radio et dans diverses autres émissions de télévision. C’est en 2000 qu’elle arrive sur LCI et qu’elle est enfin remarquée pour son talent. Puis, de 2009 à 2015, elle a fait partie du CSA, le Centre Supérieur de l’Audiovisuel.

Célibataire et mère de famille, l’ancienne chroniqueuse de TPMP fondait une association pour les familles mono-parentale en 2010, la Fondation K. Christine Kelly écrit de multiples livres et reçoit de nombreuses récompenses pour son parcours. Ce n’est que très tard, en 2019, qu’elle évoque son passé difficile. Cela a fait l’effet d’une bombe pour ces collègues. Car personne ne savait qu’elle avait tant souffert. Souriante, discrète, très optimiste, personne ne se serait douté des blessures qui se cachaient derrière son rayonnement. Quand elle explique justement que c’est parce qu’elle va bien à présent qu’elle peut en parler, cela fait écho à de nombreuses victimes. Comme la journaliste le dit si bien, les victimes se reconnaissent entre elles. Alors, elle avait le sentiment qu’il était temps pour elle de pouvoir aider ceux et celles qui ont pu connaître les memes épreuves.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

L’ancienne chroniqueuse de TPMP disait se sentir en famille sur le plateau de Cyril Hanouna. Alors, c’est sans regrets que ses larmes ont coulé quand elle évoquait à nouveau son récit. En effet, elle se refusait de pleurer quand elle en parlait pour la première fois sur le plateau de Jean-Marc Morandini. Car elle avait à cœur de faire passer son message avant tout, sans compassion mal placée.

Des tentatives de suicide répétées à cause de “la violence, des cris, du sang”

Grandir dans une famille où l’on est battue sans cesse c’est grandir sans amour. Pire, c’est grandir en pensant que c’est cela l’amour. Donc la vie n’avait pas de saveur pour Christine Kelly, l’ancienne chroniqueuse de TPMP admet volontiers cette phrase qui peut paraître choquante. Elle disait effectivement qu’elle n’aimait pas la vie. Et au regard de son récit, comment aimer la vie quand elle n’est que violence et cris ? Heureusement, la vie de cette journaliste a bien changé depuis. Dans sa carrière et dans sa vie personnelle, elle s’épanouie. Mère d’une petite fille adorable, elle ne peut plus imaginer vouloir quitter le navire à présent. Et elle a tant à faire pour les familles mono-parentales qui comptent sur elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christine Kelly (@christine_kellylea)

Cette ancienne chroniqueuse de TPMP peut être fière de voir son discours résonner encore aujourd’hui. Certes, cela fait bientôt deux ans qu’elle évoquait pour la première fois son combat. Mais il existe des personnes qui vont le découvrir et qui pourront se servir de sa force pour trouver la leur. En effet, quand on est victime de tels actes et que l’on a des idées noires, nous devenons ensuite des survivants. Des personnes qui aiment la vie plus que jamais.

L’importance et la beauté de la vie est alors encore plus forte ! Jouer de solidarité pour permettre à cette force de jaillir est essentielle et Christine Kelly en a tout a fait conscience. Aussi, elle permet aux victimes de se rendre compte que parler n’attire par la honte mais le respect, ce sont aux personnes violentes de se remettre en questions dorénavant.


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.