TPMP : Cyril Hanouna déchaîné, se lâche et tacle violemment Léa Salamé et France Inter

Cyril Hanouna n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire le fond de sa pensée. Il analyse, sur « TPMP », le comportement de Léa Salamé qui interviewait Booba sur France Inter. Il n’est pas tendre !

TPMP : Cyril Hanouna déchaîné, se lâche et tacle violemment Léa Salamé et France Inter
© C8

Cyril Hanouna: TPMP (Touche pas à mon poste) est une émission phare de C8. Elle est suivie par des millions de téléspectateurs qui ne sont pourtant pas tous sur la même longueur d’ondes. En effet, TPMP aime mettre en avant débats et polémiques. Cyril Hanouna apprécie donner la parole à tout le monde, quoi qu’il pense du fond de leurs propos. L’important pour lui étant que TPMP puisse refléter les avis de tous et toujours permettre de débattre des sujets importants. Ou plus précisément des sujets qui touchent de près la vie et le quotidien des Français. Ainsi, ce 27 mai, c’était un débat autour du parti de Marine Le Pen, le Rassemblement National. Un débat qui fait suite à des propos tenus par Booba, sur France Inter, au micro de Léa Salamé. Objeko vous raconte tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Cyril Hanouna: TPMP offre une place de parole rare à des opinions très différentes

Cyril Hanouna aime lancer des questions polémiques en plateau. Son rôle est ensuite de distribuer la parole mais il ne s’interdit pas non plus de donner son avis. Aussi, comme cela fait des années qu’il anime TPMP, de surcroît en direct, il est très à l’aise avec les sujets sensibles. L’animateur de TPMP n’a pas non plus peur de faire sortir des invités ou des chroniqueurs du plateau quand l’ambiance dégénère de trop. Objeko ne vous cache pas que le public de C8 semble totalement fan de cette dynamique.

Quand Baba est aux manettes, impossible de s’ennuyer. Et cela quelques soient les sujets abordés. Incroyable mais vrai, les thèmes politiques dans TPMP sont de plus en plus récurrents et les audiences n’en pâtissent pas. Pour tout dire, l’année dernière, nombreux des fans de TPMP imaginaient volontiers la candidature de Cyril Hanouna pour les élections présidentielles de 2022 !

Mais revenons à cette année, et plus précisément au 27 mai dernier. Booba s’est exprimé sur France Inter et a eu des propos très durs contre le Rassemblement National, le parti de Marine Le Pen. Il a rappelé les origines de ce parti et que seul le nom changeait pour passer du Front National au Rassemblement National. Il rappelle également que c’est un parti d’extrême droite dont les idées sont claires mais dont les frontières tendent à devenir floues avant les élections.

En effet, le RN ne souhaite pas se faire affubler de l’étiquette « parti raciste ». Néanmoins, plusieurs membres du parti de Marine Le Pen et de son père avant elle, ont été condamnés par la justice sur cette question. Booba va ensuite peut-être un peu loin en comparant le RN à un parti nazi. Et cela donne donc l’occasion à Cyril Hanouna de soulever le débat : « Le Rassemblement National est-il un parti raciste ? »

Si les votants sur Twitter ont dit ‘non’ en majorité, Jean Messiha, invité récurent sur le plateau de TPMP et appartenant à ce parti, a tenu des propos qui laissent croire le contraire. Bien malgré lui d’ailleurs, Objeko en convient. Même l’animateur de TPMP a dû lui dire que ce qu’il disait était raciste quand il s’en prenait au rappeur Youssoupha en clamant qu’il disait ce qu’il voulait juste parce qu’il était noir.

Le débat bat son plein et Léa Salamé, journaliste chez France Inter, en prend pour son grade

Les chroniqueurs refusent les propos souvent trop radicaux de Jean Messiha. Cyril Hanouna doit faire en sorte que le plateau de TPMP reste audible. Alors, en distribuant la parole, il doit ramener le calme et fait en sorte d’adoucir les mœurs.

Parfois aussi, l’animateur de TPMP doit donc aller dans le sens de Jean Messiha et ils sont tombés d’accord sur leur opinion de la journaliste de France Inter, Léa Salamé. En effet, ils l’ont trouvé trop complaisante avec Booba lors de cette fameuse interview.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par France Inter (@franceinter)

Pourtant, ce sont des propos très durs que l’invité de TPMP avait à adresser sur le sujet.

Néanmoins, Cyril Hanouna a déclaré que Léa Samalé et France Inter n’étaient pas là pour soulever les contradictions. Et il trouve cela dommage : « On a besoin de contradiction à la télé ou à la radio » disait-il. Or, quand Booba comparait le Rassemblement National à un parti nazi, il n’en aurait pas trouver.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.