TPMP : Violent accrochage entre Cyril Hanouna et un policier sur l’affaire Zecler

Ce mardi 2 mars sur le plateau de TPMP, des tensions sont apparues entre Bruno Attal, membre d'un syndicat policier, et Cyril Hanouna.

© Bestimage / Jack Tribeca

En novembre dernier, Michel Zecler un producteur de musique parisien a été passé à tabac par quatre policiers. Quelques semaines plus tard, un policier remet en cause la première version. Sur le plateau de TPMP, il expose les faits. Visiblement agacé, Cyril Hanouna s’est écharpé avec Bruno Attal. La rédaction d’Objeko a décidé de vous en dire plus. Vous êtes prêts ?

Michel Zecler donne de ses nouvelles

A la fin 2020, Michel Zecler avait fait la une de la presse et des réseaux sociaux. La vidéo de son altercation avec la police avait fait un buzz retentissant. Presque trois mois après cet épisode dramatique, le principe concerné n’arrive pas à tourner la page : « Ca se voit que je suis fatigué ? J’ai un peu de mal, je me fais suivre » ajoute le producteur. « J’ai compris que tout seul ça va être compliqué, je pense que j’en ai besoin » a-t-il notamment déclaré.

D’ailleurs, il garde encore quelques séquelles de son tabassage par les policiers et de ses lourdes opérations. En effet, sur le plateau de TPMP, il est apparu avec une attelle au bras : « J’ai une attelle, comme j’ai eu le tendon sectionné on me l’a re-soudé avec une ancre, j’ai une rééducation à faire » confie-t-il. Mais si sa version ne bouge pas depuis quelques mois, un policier met en doute la première version et montre des preuves dans une vidéo Youtube.

Cyril Hanouna: Une première version tronquée ?

Dans une vidéo diffusée le 25 février dernier, un policier en activité fait le procès de l’affaire Michel Zecler. Selon Bruno Attal, la vidéo de l’arrestation du producteur Michel Zecler aurait été manipulée par le journaliste de Loopsider. En effet, pour lui, c’est impossible de voir des policiers avoir une réaction comme celle-ci, s’il n’y avait pas eu quelque chose derrière : « Quand on voit les cinq secondes, on se dit tout de suite ‘mais ils n’ont rien à faire dans la police ceux-là. Mais c’est au premier abord. Déjà, c’est impossible, trois policiers qui vont tabasser un mec, pour rien, juste parce qu’il a pas de masque, ils vont le traiter de sale nègre… J’ai 23 ans de police, je n’ai jamais vu un truc pareil !« .

Bruno Attal précise ensuite son propos et déclare qu’il y a une histoire de cannabis derrière et que si les policiers n’avaient pas fait ce qu’ils avaient fait, ça aurait été eux les victimes : »Il y a un contrôle de police, il n’a pas de masque et [les policiers] sentent une odeur de cannabis (…) Zecler recule, entre dans le bâtiment, ils essayent de l’interpeller (…) Il est à l’intérieur avec les policiers, il ferme la porte pour les enfermer, et ensuite, lorsqu’ils sont à l’intérieur, il gueule pour rappeler ses amis. Là, ils se seraient retrouvés à dix contre trois ! Donc ils bloquent la porte« .

Un débat électrique

Ce mardi 2 mars, Cyril Hanouna a décidé de donner la parole au policier qui a mis la vidéo : « Affaire Zecler : la manipulation du site Loopsider démasquée par un policier » en ligne. L’animateur a alors ouvert un débat avec la question suivante : »les images de l’agression ont-elles été manipulées ?« . Et comme d’habitude, pour répondre à la question posée, plusieurs personnes étaient sur le plateau. C’était notamment le cas de Bruno Attal (membre du syndicat ‘policiers en colère’) et Noam Anouar, ancien fonctionnaire de police. Si le départ est bon enfant, l’ambiance est devenue très vite électrique entre le trublion du PAF et celui qui défendait les policiers mis en cause.

Ce dernier a notamment déclaré : Vous savez que mes collègues sont toujours innoncents, ils ont été traités comme des chiens et leurs enfants ont pleuré. Vous aviez dit ici que leurs parents étaient des racistes ! ». Avec cette accusation, Cyril Hanouna a directement réagi :« On n’a jamais dit ça ? Moi j’ai dis ça ? Vous avez la vidéo ? », a-t-il demandé. Il a ajouté ensuite : « ici dans cette émission, nous ne sommes pas anti-flics ! (…) Vous racontez n’importe quoi ! ». Le policier a alors affirmé que des chroniqueurs de TPMP préférait croire à la théorie de Loopsider, plutôt qu’à la vérité. L’animateur a alors mis fin au débat en déclarant : « Il y a des policiers qui l’ont dit ici qu’il y avait des brebis galeuses ! Vous avez le chiffre des brebis galeuses ? ».