Un chroniqueur de Cyril Hanouna condamné: Il clame son innocence, « Je me battrai jusqu’au bout »

Condamné à trois ans de prison pour abus de confiance et abus de biens sociaux, le chroniqueur de "Balance ton post" se battra jusqu'au bout.

© Giancarlo Gorassini/Bestimage
Cyril Hanouna: Karim Zéribi est en fâcheuse position, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce 17 novembre, le chroniqueur de Cyril Hanouna dans BTP, a écopé e trois ans de prison avec sursis et d’une amende de 80 000 euros pour abus de confiance et abus de biens sociaux. Sur les réseaux sociaux, il annonce qu’il allait se battre jusqu’au bout pour prouver son innocence. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Cyril Hanouna: Un deuxième jugement plus lourd que le premier

Le 9 septembre 2020, Karim Zéribi avait été condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à deux ans de prison avec sursis et à une amende de 50 000 euros. Après avoir fait appel à cette décision, le chroniqueur de Cyril Hanouna a vu son cas s’aggraver en justice. En effet, il y a quelques heures maintenant, la cour d’appel d’Aix-en-Provence prononcé une peine encore plus lourde que la première. Cette fois-ci, il a été condamné par la cour d’appel d’Aix-en-Provence à trois ans de prison avec sursis et 80.000 euros d’amende pour abus de confiance et abus de bien sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karim ZERIBI (@karim.zeribi)

Il est aussi privé de ses droits civils et civiques et inéligible pendant cinq ans. Il a aussi interdiction de gérer au cours de la même durée. Son domicile à Marseille est également confisqué en valeur à concurrence de 109 000 euros. Pour rappel, Karim Zéribi est reconnu coupable d’avoir détourné à son profit politique des subventions versées par des collectivités territoriales à deux associations qu’il avait créées en 2001 et dont il avait ensuite abandonné la présidence. Des faits, qu’il réfute avec véhémence.

Karim Zéribi clame son innocence

Comme nous vous le disions dans le précédent paragraphe, Karim Zéribi clame son innocence. Le chroniqueur de Cyril Hanouna affirme notamment, être victime d’un complot. Il conteste ainsi, la totalité des infractions et dénonce une forme d’injustice. Pour montrer son mécontentement, il explique qu’il est prêt à se battre jusqu’au bout et se pourvoit en cassation : »Je me battrai jusqu’au bout pour démontrer mon innocence. Je vais en cours de cassation & ne laisserai pas le sentiment d’écœurement m’envahir face à l’injustice. Merci de vos soutiens ».

Ce mercredi 17 novembre, sur le plateau de TPMP, il va encore plus loin. Il estime qu’au regard du droit, il n’a rien du tout à se reprocher : »J’ai fait un pourvoi en cassation. je vais aller au bout, Cyril. Quand tu es innocent, tu vas au bout, tu épuises toutes les voies. À un moment, tu te dis qu’il y a des magistrats qui vont regarder ce dossier et qui vont faire du droit et seulement du droit sans regarder qui est jugé car on s’en fout de qui est jugé ». 

Karim Zéribi, présumé innocent

Evidemment, sur le plateau de Cyril Hanouna, Karim Zéribi a rappelé à tout le monde, qu’il était actuellement présumé innocent. Pour rappel, un pourvoit en cassation, suspend l’ensemble des charges. Pour autant, le chroniqueur de C8 déplore que les charognards seront présents pour le descendre : »Là je suis présumé innocent car ça suspend toutes les charges, c’est suspensif, et je suis présumé innocent. Le problème, c’est qu’on ne te regarde pas comme un présumé innocent. Quand tu as ce tapage, tu es présumé coupable. Il y a le doute. Ceux qui te connaissent et te soutiennent te disent ‘on est avec toi’ mais ceux qui ne t’aimaient pas trop, qui étaient les charognards, là ils se régalent. C’est dans ces moments-là que tu vois les gens sur lesquels tu peux compter ». Voilà qui est dit.