Un escroc se fait passer pour une banque, la victime perd une somme d’argent colossale !

On se rend compte que les malfaiteurs redoublent d'ingéniosité et qu'ils ont aussi beaucoup d'informations à notre sujet. En effet, c'est pour cette raison que l'on accorde souvent notre confiance. Objeko vous met en garde et vous raconte la mésaventure de ce trentenaire.

© Pixabay

Les escrocs sont de plus en plus avertis et usent de tous les stratagèmes pour réussir à vous dérober de l’argent. En effet, ce genre d’arnaque n’est pas une première et il ne faut pas penser que cela n’arrive qu’aux autres. En effet, un jeune trentenaire vient de se faire voler 7.133 euros en pensant qu’il était avec sa banque au téléphone. En ni une ni deux, le jeune s’est retrouvé à découvert. On vous raconte dans cet article les coulisses de cette arnaque bien préparée.

Arnaque: se faire passer pour une banque !

En ce moment, les coups de téléphone sont nombreux. En effet, quand on décroche, on peut avoir au bout du fil des professionnels de la formation qui nous parlent de CPF. Des entreprises d’électricité qui nous parlent de la hausse des prix. Dans le cas de ce jeune homme de 30 ans, c’est son établissement bancaire qu’il a eu en ligne. Ou en tout cas, c’est ce qu’il croyait jusqu’à ce qu’il découvre l’arnaque dont il a fait l’objet. En plus, étant donné que tout s’est déroulé par téléphone avec son interlocuteur, il n’a que peu de preuves pour prouver sa mésaventure.

L’homme en question s’appelle Benoît Bossard et il est domicilié dans les environs de Rennes. Ce cadre commercial a raconté cette arnaque aux journalistes du magazine Ouest-France. En quelques heures, il a perdu plus de 7.000 euros sur son compte bancaire. L’escroc aux commandes de l’arnaque s’est fait passer pour un employé de la banque du Crédit Agricole. On dit souvent, « pas de nouvelles, bonnes nouvelles ». En effet, quand la banque appelle, ce n’est pas forcément une bonne chose. Le trentenaire acquiescera certainement !

L’escroc avait beaucoup d’informations

Voici les propos de la victime sur la mise en place de l’arnaque: « Il parlait très bien et m’a demandé si j’étais bien monsieur Bossard en me donnant mon adresse exacte et aussi les derniers numéros de ma carte bleue. Si j’étais bien aussi client du Crédit agricole de Guichen. Vraiment tout pour me mettre en confiance« . À cet instant précis, le cadre commercial avait l’esprit ailleurs. En effet, il était en train de conduire en voiture. Celui-ci se rendait au stade de la Beaujoire pour aller au match de Ligue 1 Nantes-PSG.

Le faux banquier lui a raconté une histoire rocambolesque comme quoi il était justement victime d’une arnaque. En effet, suite à des paris sportifs issus de plusieurs pays en Europe, celui-ci allait voir des mouvements mystérieux sur son compte bancaire. Vous l’aurez compris, toute l’histoire est fausse.

Une arnaque bien rodée !

Malheureusement, la peur du trentenaire l’a emporté sur le reste et il a cru aux paroles de son interlocuteur. Benoît Bossard n’a pas imaginé une seule seconde qu’il s’agissait d’une arnaque : « Je crois que je l’ai même remercié de m’avoir appelé », a-t-il souligné.

Le jeune homme a suivi exactement toutes les indications de l’escroc au bout du fil. Le Rennais se rend sur son application bancaire et va dans l’option de blocage des « transactions bancaires frauduleuses ». Et, c’est avec cette manipulation que le piège se referme. En effet, à peine quelques jours plus tard, en consultant ses comptes, la victime de l’arnaque se rend compte que 7 133 euros ont disparu et ont été dépensés dans des vêtements de luxe et aussi des paris sportifs.

Complètement paniqué, le jeune homme va porter plainte à la police et a fait opposition auprès de son établissement bancaire. D’après les informations de Ouest-France, le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine a confirmé qu’il accompagnait leur client dans ses démarches et qu’il le soutenait. En effet, un remboursement serait en cours. « Ne communiquez en aucun cas vos codes ou autres données personnelles que ce soit par mail, par téléphone ou SMS. Y compris auprès d’un interlocuteur qui se prétendrait être d’un service fraude ou de votre banque », a interpellé la banque. Pour information, ce genre d’arnaque est de plus en plus courante depuis la crise sanitaire. Alors, méfiez-vous !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BAM’FAMILY (@x_bam_home)