Un homme abattu par la police à l’aéroport : les images chocs de la scène dévoilées

Les images de vidéosurveillance du terminal de l'aéroport de Roissy, enregistrées au moment de l'attaque qui a causé une riposte de la police aux frontières ont été diffusées sur plusieurs médias dont BFMTV. Le SDF qui a menacé les forces de l'ordre était inconnu des services de police. Objeko vous donne tous les détails.

© Illu – Belga-Un homme abattu par la police à l’aéroport : les images chocs de la scène dévoilées

L’homme: Mercredi dernier, un sans domicile fixe a été neutralisé par la police dans le terminal 2F de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle. Quelques instants avant, il s’était montré menaçant vis-à-vis d’eux, montrant un couteau. Les images de vidéosurveillance de l’attaque, permettent de mieux saisir le déroulement des faits.

Un homme menaçant abattu

Tout débute lorsqu’un SDF d’une quarantaine d’années, qui a ses habitudes dans cet aéroport, se montre très agressif à l’égard des agents de sécurité du lieu. La police aux frontières est appelée sur place. Les forces de l’ordre avancent en direction de l’individu, et veulent lui parler. Mais face à son comportement agressif, ils reculent de plusieurs mètres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maxime Saisse (@maximesaisse)

 

Le SDF, très grand, s’est mis à courir en direction des policiers, en montrant un couteau dans sa main droite. C’est à ce moment que l’un des policiers tire, à une seule reprise, sur l’homme, qui tombe au sol, touché au ventre. L’individu va quand même essayer de se relever et de lancer son couteau sur les forces de l’ordre. Mortellement atteint, il s’écroule encore et meurt quelques instants plus tard.

Un individu inconnu de la police

« Faisant preuve de sang-froid, les policiers ont neutralisé ce matin un individu menaçant en possession d’une arme blanche à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle », a expliqué la préfecture de police le 10 août. Cet homme âgé d’une quarantaine d’années et de nationalité française, fréquentait l’aéroport de Roissy, était totalement inconnu de la police. Il n’avait pas été condamné ou placé en garde à vue.

Il était aussi inconnu des services de renseignement et ne présentait pas de trace de radicalisation. Aucun mot particulier n’a été prononcé pendant les faits qui penser à un acte terroriste. Cette piste a été écartée pour l’instant. Deux enquêtes ont débuté, une par l’IGPN, la police des polices, comme c’est la procédure quand un policier utilise son arme de service. Une autre pour tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique. Le sujet a été attribué au parquet de Bobigny.

Détail notable, deux des fonctionnaires de police qui ont affronté le sans domicile fixe étaient munis de caméras piétons. L’analyse des images indiquera quelles étaient les motivations de l’homme tué mercredi dernier. Ces dernières années, la police a été mise à rude épreuve par une serie d’actes terroristes.

En particulier ceux du 11 novembre 2015 et ceux de Nice. Ce fut un traumatisme pour tous les Français. La police reste sur ses garde et s’attend à être confronté à ce type de situation. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale.