Une grand-mère condamnée à mort pour le meurtre d’une maman, elle voulait voler son bébé

Cette histoire est effrayante. On vous raconte tout de A à Z... Comment la grand-mère a-t-elle pu commettre cet acte horrible ?

© Fé Ngô / Unsplash

Linda Carty est une femme de 63 ans qui a mis en place un scénario horrible pour enlever le bébé de sa voisine. Pour arriver à ses fins, elle n’a pas hésité à tuer la jeune mère… Une histoire inimaginable ! Mais, la justice a tranché. La grand-mère est actuellement dans le couloir de la mort…

Une grand-mère a tué une maman pour lui voler un bébé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anaïs Kieffer (@mam_ank57)

Linda Carty a 63 ans et elle est enfermée depuis maintenant vingt ans. Elle se trouve dans la prison de Mountain View Unit, un endroit de haute sécurité situé au Texas de l’autre côté de l’atlantique. Le drame se produit en mai 2001. La femme qui aujourd’hui est devenue grand-mère avait été emprisonnée pour avoir organisé l’enlèvement du bébé de sa voisine enceinte qui s’appelait, Joana Rodriguez. À cette époque, elle n’était pas toute seule dans le coup monté. En effet, trois hommes devaient également l’aider et lui arracher l’enfant du ventre de sa mère. Une vingtaine d’années plus tard, la grand-mère va se diriger dans le couloir de la mort pour être punie de ses actes. Pourtant, Linda Carty déclare toujours qu’elle est innocente. On vous explique cette affaire de A à Z !

La grand-mère ne reconnaît pas les faits reprochés

« Si j’étais coupable de ce crime, j’aurais accepté ma peine », déclarait récemment la prisonnière à Susanna Reid, une journaliste américaine. « Quiconque connaît le système sait que le Texas n’admet pas quand il a tort. Je me battrai jusqu’au bout. Si je perds la vie, je sais que j’ai des gens derrière moi qui ne s’arrêteront pas tant qu’ils n’auront pas blanchi mon nom. »

Même si Linda Carty réfute sa culpabilité dans cette affaire, d’autres personnes n’ont aucun doute.  « Je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle soit coupable », a déclaré haut et fort Lynn Hardaway, l’ancienne procureure adjointe du comté de Harris. « Toutes les preuves semblent la pointer du doigt. Au moment du meurtre, Carty avait acheté du scotch, des ciseaux, … Mais Joana a donné naissance à son fils Ray quatre jours plus tôt. »

Le bébé est orphelin, mais sauvé

Même si la mère a accouché plus tôt que prévu, la grand-mère décide de maintenir l’enlèvement du bébé. Ainsi, le petit garçon est retrouvé à l’intérieur de la voiture de la grand-mère le lendemain du crime. Par chance, celui-ci est vivant et en bonne santé. Quant à la maman, elle est retrouvée sans vie, étouffée et mise dans le coffre du véhicule de la grand-mère. Les membres du jury ont reconnu Gerald Anderson, Chris Robinson et Carlos Williams coupables d’être rentrés par effraction chez Joana le 16 mai 2001 dans le but de lui voler son bébé. Pendant le procès, les trois hommes ont avoué que Linda Carty était le cerveau de l’affaire et que l’enlèvement était son projet. D’après leurs informations, la grand-mère aurait tout fait pour élever le bébé.

Même si les preuves sont accablantes, Linda Carty clame toujours son innocence et explique que sa seule erreur a été de prêter son véhicule à ces trois hommes. Quelques jours avant son exécution programmée, il n’y a encore aucune preuve ADN qui la lie directement au meurtre de la jeune mère, Joana. Par contre, des vêtements d’enfant et une chaise haute se trouvaient dans la chambre d’hôtel de la grand-mère. En effet, cela prouve qu’elle avait quand même tout prévu pour accueillir et s’occuper du bébé. D’ailleurs, à cette époque, la coupable avait déclaré à son compagnon qu’elle était enceinte… Tout semble avoir été finement organisé. Mais, au moment de son arrestation, elle n’attendait aucun enfant…

Je me souviendrais toujours d’elle en mamie foldingue tueuse à la poêle dans Boston Justice. 😢 pic.twitter.com/9IWNCjVmcx