Voici ce que signifie avoir du bon cholestérol et comment augmenter le taux

Le cholestérol touche de plus en plus de personnes dans l'hexagone. Mais, la bonne nouvelle, c'est que vous pouvez essayer de le réguler vous-même sans médicament, en adoptant une bonne hygiène de vie. Objeko vous dévoile toutes les astuces pour que la maitrise de votre cholestérol soit un jeu d'enfant !

© caducee

Comme vous le savez, il existe le mauvais cholestérol, mais aussi le bon. Alors, comment adopter une bonne hygiène de vie et une bonne alimentation pour augmenter le taux de son bon cholestérol, nommé HDL ? Objeko vous dévoile toutes ses astuces !

Cholestérol : tous les conseils pour augmenter le bon !

Quand on pense au cholestérol, c’est forcément une donnée négative. On pense tout de suite au mauvais qui se nomme LDL et qui signifie lipoprotéines de basse densité. Mais, il existe aussi le bon cholestérol qui s’appelle HDL et qui veut dire lipoprotéines de haute densité. Quand le taux HDL est à un niveau sain, celui-ci emmène le LDL des artères jusqu’au foie ou ce dernier est décomposé, éliminé ou retraité. Cet effet naturel diminue le risque de maladie cardiovasculaire et d’AVC. Pour mesurer le cholestérol, les médecins vous donnent une ordonnance pour réaliser une prise de sang. Celle-ci est constituée de trois composants : LDL, HDL et triglycérides.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dr. Stephen Hussey (@drstephenhussey)

Il n’est pas nécessaire de contrôler son taux de cholestérol tous les ans, surtout quand vous êtes jeunes, car le risque de mauvais taux est faible. Mais à partir de 20 ans, vous pouvez faire un bilan sanguin tous les quatre à six ans. À partir de 40 ans, la donne change. Votre médecin va utiliser un calculateur pour mesurer davantage si vous êtes une personne à risque d’accident cardiaque ou de maladie du cœur. Et, ainsi voir les mesures de surveillance à mettre en place sur les 10 ans à venir. Les spécialistes ont prouvé que le cholestérol HDL peut aider à maîtriser les parois des artères et donc limiter les problèmes d’athérosclérose qui entraînent les AVC. En début d’année, des recherches suédoises ont été partagées et ont montré que le HDL peut réduire l’inflammation.

Comment comprendre les chiffres du taux de cholestérol ?

Afin de vous donner un ordre d’idée, voici les taux sanguins ci-dessous considérés comme corrects pour le cholestérol HDL. Pour information, celui-ci est calculé en milligrammes par décilitre de sang (mg/dL) : le taux à risque est plus faible que 40 mg/dL pour les hommes et moins de 50 mg/dL pour les femmes. Alors, le taux idéal serait de minimum 60 Mg/dL.

Par contre, il ne faut pas aller trop haut non plus. Les individus qui possèdent un taux très élevé de cholestérol HDL, c’est-à-dire au-dessus de 107 mg/dl présentent un risque plus important d’avoir une maladie du cœur, selon les recherches de l’Université de Pennsylvanie, diffusée en mars 2016. De plus, les différences génétiques et le métabolisme des individus jouent aussi sur le global.

Comment augmenter votre taux de cholestérol HDL ?

Comme nous venons de le voir ci-dessus, si vous n’avez pas les bons taux de cholestérol HDL, il est quand même possible d’y remédier. Votre médecin pourra vous donner de précieux conseils pour avoir une hygiène de vie plus saine. Voici les techniques pour y arriver :

  • Certains aliments sont à bannir de votre alimentation : éviter de consommer trop de protéines animales qui contiennent trop de graisses saturées et de graisses trans. C’est aussi le cas des produits laitiers entiers et également dans la plupart des aliments transformés et industriels. Donc, les fast-foods, les pains blancs, les gâteaux, les snacks apéro sont à diminuer de toute urgence dans votre alimentation.
  • Pour avoir une alimentation saine et équilibrée, vous devez augmenter votre apport en végétal, légumes et fruits. Ensuite, vous pouvez compléter avec un peu de volaille et poisson. N’hésitez pas à intégrer des fruits secs et aussi des huiles végétales.
  • Vous devez faire du sport régulièrement. Par exemple, 1 h 30 de gymnastique toutes les semaines. Si vous avez perdu l’habitude, commencer par marcher, faire du yoga dynamique ou aller à la piscine. L’exercice physique vous apporte deux effets intéressants pour le cholestérol : il élève le niveau de cholestérol HDL de votre organisme et en même temps il augmente la dimension des particules LDL. Ces deux réactions permettent de limiter les plaques sur les parois des artères.

  • Ensuite, la prévention est importante, alors essayez de contrôler votre glycémie. Surtout, si vous êtes diabétiques, c’est encore plus important de surveiller votre taux. En effet, un niveau de glycémie élevé peut faire grimper votre cholestérol LDL et également réduire le cholestérol HDL donc affaiblir la paroi de vos artères. C’est l’effet inverse de ce que l’on souhaite.
  • Le tabac est néfaste pour la santé comme vous le savez. La fumée de la cigarette abime les parois des vaisseaux sanguins. Donc, en même temps, les plaques vont se déposer plus facilement dans vos artères. En plus, fumer diminue le niveau de cholestérol HDL. Même s’il s’agit d’une addiction difficile à s’en défaire, essayez par tous les moyens. Votre corps vous en remerciera.
  • Éviter d’être en surpoids et contrôler votre IMC. Si vous atteignez le score de 30 ou plus, vous avez un risque plus important d’avoir des taux de cholestérol néfastes.

Nous espérons que cet article vous a été utile. La santé est importante et n’attend pas. Chaque petit pas compte !